Flash

Déclaration d’indignation des femmes de la NSCC


Les femmes de la NSCC exigent le retrait de la confiance à Monsieur Alexis Thambwe Mwamba, Président du Sénat suite aux propos humiliants tenus à l’égard de la Sénatrice GOYA KITENGE Bijou.
Les femmes du programme Genre, famille et enfant de la Nouvelle Société Civile Congolaise sont indignées des propos humiliants et honteux tenus du haut de perchoir par le Président du Sénat, M. Alexis Thambwe Mwamba à l’endroit de la sénatrice Goya Kitenge Bijou en la qualifiant de sans compétence, ni moralité pour exercer la fonction de questeur.
Ces propos ont été tenus en violation de l’article 14 de la constitution alinéa 3 « Ils prennent des mesures pour lutter contre toute forme de violences faites à la femme dans la vie publique et dans la vie privée. » et de l’article 92 du règlement d’ordre Intérieur du sénat stipulant : « sont interdites toute imputation, toute attaque personnelle, toute interpellation d’un sénateur, toute manifestation ou interruption troublant l’ordre de la séance ».
Tout en soutenant la plainte et la pétition contre M. Alexis Thambwe Mwamba et au regard de cette humiliation inacceptable, les femmes membres de la Nouvelle Société Civile Congolaise, exigent:
- Au Président de la République de veiller au bon fonctionnement des institutions et au respect de la dignité de la femme par les animateurs de ces dernières ;
- Le retrait de la confiance en la personne du Président de Sénat, M. Alexis Thambwe Mwamba par les FCC, sa famille politique en vue d’obtenir sa démission immédiate volontaire ou forcée ;
- Des excuses publiques de la part de M. Alexis Thambwe Mwamba à toutes les femmes et en particulier à Mme la Sénatrice Goya Kitenge Bijou.
A défaut d’obtenir ces exigences, les femmes de la Nouvelle Société Civile Congolaise préviennent déjà l’opinion nationale et internationale, qu’elles appelleront à la mobilisation générale en vue d’obtenir le départ de Monsieur Thambwe Mwamba de la tête du Sénat qui n’est pas à son premier dérapage, cela par tous les moyens légaux et démocratiques.
Pour mémoire, alors ministre de la justice l’opinion se souviendra des propos tenus à l’endroit des journalistes.
Fait à Kinshasa, le 05 mai 2020
Les femmes de la NSCC

Pin It

Statistiques

11460521
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3199
26867
57641
11202085
666937
833699
11460521

Your IP: 3.238.190.82
2020-11-24 02:58

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg