Flash

*Prolongement de l’état d’urgence sanitaire. Pas de confinement des communes voisines du centre-ville. Déconfinement progressif de la Gombe. Pas de couvre-feu. Les autorités congolaises annoncent, par contre, un changement de stratégie, à l’instar du Sénégal, pour tordre le coup à Covid-19.

Les personnes testées positives et leurs familles seront, elles seules, confinées. Aujourd’hui, avant la fin de la journée, Gentiny Ngobila, en vertu de directives résultant d’une réunion tenue, le samedi 18 avril dernier, sous la férule de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, à la Primature, livrera le contenu d’une kyrielle de nouvelles mesuresdraconiennes contre Covid-19 dont l’application immédiate et sans faille, ne doit souffrir d’aucune exception sur l’ensemble de la capitale.

Dans la foulée, ainsi qu’il l’a déclarée, lui-même, ce week-end, les barrières policières restent en place. Tout comme l’accès à la ville reste conditionné au port des badges. Tandis que le contrôle sanitaire se poursuivra, comme il l’a été, depuis le début du confinement de la Gombe, le 6 avril dernier.
Selon lui, en effet, la police et l’armée seront, cette fois-ci, déployées pour traquer les contrevenants au port obligatoire des masques.

L’équipe de riposte dirigée par Jean-Jacques Muyembe aurait voulu que l’on aille vers un couvre-feu doublé de mesures de confinement des communes situées dans les parages de la Gombe.
Mais, les autorités en ont décidé autrement. Question de ne plus agir à l’aveuglette dans un pays où tous les paramètres au rouge n’offrent pas assez de manœuvres aux citoyens de se ressourcer autrement que par le travail au jour le jour.

Voilà pourquoi, il a décidé que les mesures de prévention soient renforcées. Désormais, sans masques, restez à la maison ! Car, au cas contraire, la police et l’armée seront sur les trousses de tout citoyen qui, contre tout bon sens, ramerait à contre-courant des mesures ainsi préconisées.

De la sensibilisation à la répression
Au regard de l’évolution exponentielle du nombre de cas confirmés des personnes testées positives au covid-19, -plus de trois cents-, les autorités, tout en poursuivant avec la campagne de sensibilisation aux mesures barrières, optent pour la répression dont la nature des sanctions n’est pas encore connue du grand public.
Toutefois, l’on espère qu’au courant de la journée de ce lundi 20 avril, jour de l’expiration du premier confinement de la Gombe, Ngobila, le Gouverneur de la ville, sera tenu d’en dire un peu plus.
D’ailleurs, lui-même a promis de publier un deuxième communiqué dans le cadre de la lutte contre coronavirus dans lequel, il énumérera les services, épiceries, alimentations ainsi que les administrations autorisés à flanquer leur nez librement à la Gombe sans toutefois se faire brimer, outre mesure, par les éléments de la police et de l’armée.

LPM

Pin It

Statistiques

11594565
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9396
24889
191685
11202085
800981
833699
11594565

Your IP: 18.213.192.104
2020-11-29 08:24

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg