Flash

La province du Kasaï Central est, incontestablement, l’un de grands chantiers du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, qui, à travers son programme d’urgence de 100 jours, met en exécution des réalisations phares notamment, dans les secteurs de l’éducation, des infrastructures et de l’énergie.

A Kananga, par exemple, chef-lieu de la province, l'Institut Muludiki ainsi que les écoles primaires Batangile Kumpala et Lama Bantu ont été totalement réhabilités. Aussi, les travaux de forage de 7 puits d'eau et installation des mini réseaux de distribution, à charge du FPI, sont complètement terminés. Affirmations faites par la cellule de communication de la coordination des travaux de 100 jours au Kasaï Central, après une série de fakenews largués sur la toile, concernant l’exécution ou non desdits travaux.

Le chronogramme de ces chantiers lancés il y a un an, quelques mois après la première passation civilisée du pouvoir en RDC, est mis en application de manière concrète par les ministres sectoriels et responsables des services concernés.
Ce programme du président de la République est principalement financé par le trésor public, le Fonds de promotion de l'industrie (FPI) mais également le Fonds national d'entretien routier (FONER). Les routes, la santé, l'éducation, l'habitat, l'énergie (eau et électricité), l'emploi, le transport et l'agriculture sont les secteurs concernés par ce programme au niveau du territoire national.
Les responsables de ce programme dans le Kasaï central ont énuméré une dizaine de réalisations déjà à terme et celles en cours d’exécution.

Le gros des réalisations
En effet, dans le cadre des travaux de 100 jours du Chef de l'Etat, il était prévu la réhabilitation des tronçons routiers Kananga-Kalamba Mbuji, Kananga-Lac Munkamba et Kananga-Kamuesha, travaux confiés à l'Office des Routes (OR) qui, elle, a sous-traité auprès de l’entreprise chinoise CREC 7. Tous ces chantiers, apprend-on, sont en cours d’exécution.
Sur le plan social, ce programme prévoit la construction de 300 maisons préfabriquées, à charge de la société SAMIBO. Selon l’équipe chargée de conduire les travaux, 167 containeurs contenant lesdites maisons sont déjà au port de Lobito, en Angola, sur demande du Gouverneur Martin Kabuya qui en détient les documents d'importation et transport maritime, et doit les acheminer à Kananga pour installation.

Toujours parmi les actions concrètes réalisées sur terrain, il y a lieu de noter l’acquisition de 2 bacs à Kananga, 1 sur la rivière Lulua Nsanganyebo et l'autre sur Lulua Baseke, à charge de l'Office des Routes. Le Gouverneur de province a envoyé 1 à Luiza et garde l'autre à l'Office des Routes/Kananga pour l’envoyer à Dibaya, son territoire d’origine.

Par ailleurs, le générateur à charge de la société nationale d’électricité a été réhabilité comme prévu. Mais également l'usine de pompage d'eau à Demba, à charge de la REGIDESO. Travaux en cours et doublement lancés, tour à tour, par le Gouverneur et le vice-gouverneur du Kasaï Central. Cette province enregistre aussi la réhabilitation de l'usine de pompage d'eau de la ville de Kananga, à charge de l'Office des Routes, dont les travaux sont en cours.
Selon la mise au point de l’équipe chargée d’exécuter les travaux, ceux qui affirment que rien n’a été fait jusque-là dans le cadre du programme de 100 jours au Kasaï Central, le font tout simplement pour des causes politiciennes et des intérêts mesquins. Ce, dans le but de saboter les réalisations du président de la République.

Répondre aux besoins urgents
Rappelons que le programme d'urgence de Félix Tshisekedi avait été présenté le 2 mars 2019 à l’esplanade de l’Echangeur de Limete. Après avoir été élu 5ème président de la République démocratique du Congo, l’ancien chef de file de l’UDPS ne pouvait pas attendre longtemps pour mettre en exécution son plan de développement du pays. ‘’Si j’ai tenu à venir ici pour expliciter ce programme et le lancer officiellement, c’est pour vous donner, à vous peuple congolais, l’occasion d’en assurer le suivi. Vous aurez toujours présent à l’esprit, que la tâche qui m’incombe est celle de vous servir, et de répondre à vos attentes, et d’assurer la sécurité de toutes les personnes sans distinction sur notre territoire et de leurs biens et surtout d’assurer la défense et l’unité de la patrie‘’, avait annoncé le chef de l’Etat.

Raison pour laquelle avant la constitution et l’installation du gouvernement de coalition, le programme d’urgence, chiffré à 304 millions de dollars, a été lancé pour répondre aux besoins urgents de la population congolaise. Il concerne aussi bien toute l’étendue du territoire et s’étale sur un certain nombre de secteurs dont ceux des routes, de la santé, de l’éducation, l’habitat, énergie comprenant électricité et eau, l’emploi, transport, agriculture, pêche et élevage.

Les infrastructures livrées au public ont été le fruit d’un travail minutieux abattu par une équipe d’experts, mais aussi, grâce à une participation active de différents ministres et directeurs généraux. Les responsables du Foner, du FPI, de l’Office des routes, de l’Ovd, de la Snel, de la Régideso, mais aussi, les ministres des Finances et du Budget, ainsi que le Gouverneur de la Banque centrale du Congo ont tous donné de leur temps, de leur compétence et de leur expertise sous la coordination du Directeur du cabinet du Chef de l’Etat.

BL

Pin It

Statistiques

10711222
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18427
26706
95382
10425374
751337
852369
10711222

Your IP: 34.236.245.255
2020-10-28 16:57

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg