Flash

Dans un communiqué signé par le Rapporter de l’Assemblée nationale, Célestin Musao Kalombo, le Bureau de cet organe délibérant lève l’équivoque sur une affaire relayée par les médias, concernant un prétendu montant de 400.000 USD qui serait alloué aux anciens Présidents de l'Assemblée nationale, au titre de pension annuelle par le fait de la Présidente de l'Assemblée nationale, Jeanine Mabunda. A en croire le Bureau de la Chambre basse du parlement, ces allégations ‘’n'ont pour véritable objectif que de jeter le discrédit sur la Chambre Basse du Parlement et sur l'honorabilité de ses anciens Présidents’’.
Ci-dessous, lisez l’intégralité de ce communiqué.

COMMUNIQUE
Depuis quelques jours, des individus mal intentionnés, font circuler des allégations mensongères sur les réseaux sociaux, portant sur un prétendu montant de 400.000$ qui serait alloué aux anciens Présidents de l'Assemblée nationale, au titre de pension annuelle par le fait de l'Honorable Présidente de l'Assemblée nationale, Jeanine Mabunda.
A cet effet, le Bureau de l'Assemblée nationale tient à faire la mise au point suivante :
1. Il dément fermement et formellement de telles allégations, qui n'ont pour véritable objectif que de jeter le discrédit sur la Chambre Basse du Parlement et sur l'honorabilité de ses anciens Présidents ;
2. A titre d'information, les émoluments des anciens Chefs de Corps Constitués dont font partie les Présidents honoraires de l'Assemblée nationale sont fixés par la Loi numéro 18/021 du 26 juillet 2018. Pour rappel, l'exécution des dispositions d'une loi promulguée n'est pas l'apanage de l'Assemblée nationale mais bien du Pouvoir Exécutif dans ses différentes branches. La présente législature de l'Assemblée nationale qui a commencé début 2019 n'intervient donc nulle part dans ce processus ;
3. L'amalgame malicieusement servi par ces personnes mal intentionnées entre la présence des Présidents honoraires de l'Assemblée nationale à l'ouverture de la session ordinaire de mars 2020 et le paiement de ces sommes est farfelu. La présence de ces hautes personnalités dont un ancien Vice-président de la République, allait dans le sens du renforcement de la cohésion nationale et de la concorde républicaine ;
5. Par ailleurs, depuis le début de l'actuelle législature, le Bureau de l'Assemblée nationale, sous l'impulsion de l'Honorable Présidente Jeanine Mabunda Lioko, s'est imposé, à lui-même et à l'Assemblée nationale en général, un certain nombre de restrictions pour réduire son train de vie à travers la réduction drastique des dépenses dans un contexte socio-économique mondial et national morose. Certains achats et acquisitions, pourtant utiles au bon fonctionnement de l'institution, ont été temporisés, parce que jugés trop coûteux, afin de prioriser les urgences sociales ;
6. En outre, il est regrettable qu'en ce moment où le monde entier et la République Démocratique du Congo sont frappés par la pandémie coronavirus, nécessitant une union de tous les Congolais face à ce fléau, pareilles manœuvres soient lancées.
7. L'Assemblée nationale qui s'investit pleinement dans cette lutte par le biais notamment d'une séance académique sur le sujet du Professeur Jean-Jacques Muyembe tenue le 17 mars 2020, appelle le peuple Congolais à suivre scrupuleusement les mesures prises par Son Excellence le Président de la République pour vaincre le coronarivus.
Fait à Kinshasa, le 20 mars 2020
Le Rapporteur

Pin It

Statistiques

9799304
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4438
29040
162508
9434426
691788
938558
9799304

Your IP: 3.237.94.109
2020-09-25 04:17

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg