Flash

*Après son adresse à la nation le 18 mars dernier, concernant la situation de la pandémie de COVID-19 en République démocratique du Congo, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi s’apprête à annoncer de nouvelles mesures pour son pays au milieu de cette crise sanitaire mondiale.

Il s’exprimera certainement ce mardi 24 mars 2020 sur les antennes de la télévision nationale pour faire part à la population congolaise des décisions prises hier lundi 23 mars au cours d’une réunion interinstitutionnelle qu’il a lui-même présidée. Il était question, au cours de cette séance de travail, de voir comment préserver la vie des congolais et assurer le bon fonctionnement des institutions en cette période de crise.
Plusieurs activités sont certes en suspend depuis quelques jours dans la capitale, mais la propagation rapide du virus à Kinshasa inquiète au plus au haut point. 2 décès sur le compteur, près de 40 cas confirmés et des cas suspects dont les chiffres ne peuvent clairement être déterminés.
Avec les nouveaux cas détectés dans la province du Haut-Katanga, qui attendent la confirmation de l’INRB, la situation prend une toute autre tournure. Quelques députés nationaux proposent à cet effet, que l’état d’urgence soit décrété dans la capitale rd-congolaise le plus rapidement possible, afin d’éviter que le virus ne se propage dans d’autres provinces, et sur toute l’étendue du territoire national. Ce qui serait une catastrophe difficilement maitrisable.

Ce lundi à la Cité de l'Union africaine, le Président de la République a dirigé une réunion interinstitutionnelle réunissant les bureaux de deux chambres du parlement et le gouvernement central. Le bureau de l'Assemblée nationale était conduit par son président, Mme Jeanine Mabunda, celui du Sénat par Alexis Thambwe Mwamba, son président et le gouvernement par le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.
Au sortir de la réunion, tous les participants à cette rencontre se sont abstenus à toute déclaration, à l'exception de la Présidente de l'Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, qui s'est limitée à affirmer qu'ils ne pouvaient pas devancer le Chef de l'Etat qui va annoncer, ce mardi, d'autres mesures en rapport avec la riposte contre cette pandémie de Coronavirus.
Face à l’expansion du virus, le chef de l’Etat avait appelé dernièrement la population congolaise au sang-froid et de ne céder ni la panique, ni à la manipulation, encore moins à la désinformation et à n’écouter que les conseils des scientifiques qui renseignent le gouvernement à travers le ministère de la Santé qui recommande les bons gestes à adopter et l’attitude à observer.

Des mesures insuffisantes ?
Parmi les mesures qui sont déjà d’application en RDC, la suspension depuis le jeudi 19 mars dernier, de tous les cultes ainsi que la fermeture des écoles, universités, instituts supérieurs officiels et privés sur l’ensemble du territoire national pour une durée de 4 semaines.
Mais également l’interdiction de tous les rassemblements, réunions, célébrations, de plus de 20 personnes sur les lieux publics, en dehors du domicile familial.

Les activités sportives dans les stades et autres lieux de regroupement sportifs, mais aussi l’ouverture des discothèques, bars, cafés, terrasses et restaurants sont en suspend jusqu’à nouvel ordre.
Pour ce qui est des mesures concernant l’accès au territoire national, tous les vols en provenance des pays à risque et des pays de transit sont actuellement suspendus. Seuls les avions et les navires cargos et autres moyens de transport frêts sont autorisés à accéder au territoire national et leurs personnels soumis aux contrôles.

De plus, le gouverneur de la ville-province de Kinshasa a suivi le pas en signant un arrêté comportant plusieurs mesures dans le but de limiter les risques de propagation du virus au sein de la population. Notamment, la réduction du nombre des passagers dans les transports en commun, l’interdiction de la vente d’autres produits que des denrées alimentaires dans les marchés de la capitale.
Faut-il maintenant un confinement total ou un état d’urgence ? Le chef de l’Etat et le gouvernement vont certainement passer à la vitesse supérieure. Des millions de vie en dépendent.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

8588847
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9472
33052
171817
8196630
419889
979134
8588847

Your IP: 54.160.19.155
2020-08-14 07:21

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg