Sylvestre Ilunga Ilunkamba a présidé, mardi 10 mars 2020, à la Primature, la traditionnelle réunion du comité de conjoncture économique. Selon la note de conjoncture présentée par Mme la Vice-premier ministre en charge du Plan, Elysée Munembwe, il a été relevé que l’épidémie de Coronavirus risque d’avoir des impacts sur les perspectives de croissance mondiale.

Mais cela, a-t-elle rassuré, ne doit pas faire paniquer la République démocratique du Congo car, au niveau national, le cadre macroéconomique est resté relativement stable.
En ce qui concerne le secteur minier, les membres du comité de conjoncture ont discuté des questions de différents contrats des sociétés minières du portefeuille de l’Etat et avec le secteur privé. Il a été question de s’assurer que la procédure de signature de ces contrats avait respecté les lois de la République pour la préservation des intérêts de l’Etat, a fait savoir la ministre du Plan qui a livré le compte rendu de cette séance de travail.
Spécialement pour ce mardi, faut-il le signaler, la réunion du comité de conjoncture économique a été élargie à la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et à l'Association Nationale des Etablissements Publics et Entreprises du Portefeuille (ANEP).
Pour le Premier ministre, cela va désormais se passer ainsi, afin de consolider la collaboration entre la FEC et le gouvernement central. Il pense, en effet, que cette intégration de la FEC est une occasion de pouvoir régulièrement examiner, ensemble avec le gouvernement, la situation économique du pays.

Signalons que Jean Baudouin Mayo Mambeke et Elysée Munembwe, respectivement Vice-premiers ministre en charge du Budget et du Plan, ont pris part à cette réunion du comité de conjoncture économique. Le Ministre des Mines, Willy Kitobo, était également présent, à côté du Ministre du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa, de la Ministre de l'Economie Nationale, Acacia Bandubola, du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, Déogracias Mutombo, ainsi que du Président de la FEC, Albert Yuma, accompagné de l'Administrateur Kimona Bononge et de l’Administrateur Secrétaire Exécutif de l’ANEP, Patrick Ngulu.
ECC-Gouvernement : aucune ombre dans les relations
Le lundi 9 mars dernier, le Premier ministre avait reçu, toujours à la Primature, le Révérend Docteur André Bokundoa Bo-Likabe, président national de l'Eglise du Christ au Congo (ECC). Ce dernier était venu présenter ses civilités au Chef du gouvernement qu’il rencontrait ainsi pour la toute première fois depuis sa nomination.

Le Révérend André Bokundoa a déclaré à l’issue de sa rencontre avec le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba qu’il n’y avait aucune ombre dans les relations entre l’Eglise du Christ au Congo et le Gouvernement. Du reste, l’ECC s’apprête à publier une déclaration qui fait état de l’excellence de ces relations et qui met en exergue le slogan « vivre et grandir » dans l’amour, que l’ECC entend vulgariser auprès des populations. Pour l’Eglise du Christ au Congo, le peuple congolais doit faire sien ce slogan malgré la multitude de tribus et des cultures.

La Pros.

Pin It

Statistiques

6250908
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
24404
34630
267635
5748910
946375
559814
6250908

Your IP: 34.231.21.83
2020-05-31 19:11

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg