*Regroupés au sein de l'association des armateurs du Lac Kivu


(ASSALAK), ils décident de cesser leurs activités d'exploitation sur le
Lac Kivu dès lundi 9 mars 2020 et ce, jusqu'à nouvel ordre. Ces armateurs s'insurgent contre la majoration de la taxe du permis de sortie qui est passée de 30 à 50 USD.
Dans une déclaration publiée à l'issue d'une assemblée extraordinaire tenue ce vendredi 6 mars 2020, ils indiquent avoir convenu de commun accord avec le gouvernement central consistant à payer 10 USD par sortie du bateau.
Mais, cette taxe est passée à 30 USD et est aujourd'hui majorée à 50 USD sans aucune autre explication. Puis, " il a été institué contre toute attente, le paiement du permis de
sortie de bateau à 50 USD. Nous étions en train de payer 30 USD.

Bien que cette taxe soit légale, il sied de déplorer que sa hauteur est très élevée pour les bateaux qui font le trafic Bukavu-Goma, soit 60 USD pour une navette aller-retour sur une distance de 107km. Constatant qu'avec le nouveau taux du permis de sortie, le bateau doit payer 100 USD pour une navette aller-retour, décidons la cessation des activités d'exploitation sur le lac Kivu dès ce lundi 9 mars jusqu'à nouvel ordre", peut-on lire, dans cette même déclaration.
Ces armateurs demandent donc aux clients désirant voyager sur le Lac
Kivu de prendre d'autres dispositions, quant à ce.
Ils renseignent que cela est une réponse au classement sans suite de leurs revendications faites à toutes les autorités tant au niveau national que provincial.

Frédéric Bagalwa

 

Pin It

Statistiques

6227769
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1265
34630
244496
5748910
923236
559814
6227769

Your IP: 46.229.168.139
2020-05-31 00:38

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg