Durant le week-end dernier, Me Célestin Tunda ya Kasende, Vice- Premier Ministre, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, a eu à rencontrer Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Premier-Ministre, samedi 22 février. Cela, avant de rencontrer les représentants du Conseil Supérieur de la Magistrature et ceux des syndicats des magistrats, hier, dimanche 23 février.

A l’ordre du jour de ces deux rencontres : les revendications des magistrats rattachées à la grève que ces derniers ont initiée depuis le lundi 03 février 2020. Plusieurs cadres et hauts magistrats ont eu à répondre présent à cette réunion, parmi lesquels l’on peut citer le Professeur Vunduawe Te Pemako, président intérimaire du Conseil Supérieur de la Magistrature, et le Professeur Désiré Eberande Kolongele, Directeur de Cabinet Adjoint du Chef de l’Etat. Les démarches connaissant une évolution, une assemblée générale spéciale est programmée pour aujourd’hui afin de tabler sur la suspension ou la poursuite de la grève. Une situation préoccupant plus d’un congolais.

Rencontre à la Primature
En effet, le Vice-Premier Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Célestin Tunda a eu, le samedi dernier, lors d’une réunion avec le Premier Ministre, avec d’autres membres du Gouvernement, à tabler sur la grève des magistrats qui fait rage depuis le début de ce mois. Il a, à l’issue de cette rencontre de travail, lancé un appel à l’ensemble de la magistrature congolaise de lever la grève et de reprendre le chemin de leur office afin de servir la nation. Il rassure que les négociations sont très avancées et elles vont dans le sens de pouvoir satisfaire les revendications de ces derniers. Les services des finances publiques y travaillent.

Séance dominicale
Les démarches ne s’étant pas arrêtées au niveau de la Primature, le VPM a eu à rencontrer les syndicats des magistrats dans son cabinet de travail, hier, 23 février, afin de pouvoir ensemble avec l’implication de tous, changer la donne pour le bien-être collectif.
Cela, avec la participation du Professeur Vunduawe Te Pemako, président intérimaire du Conseil Supérieur de la Magistrature, du Professeur Désiré Eberande Kolongele, Directeur de Cabinet Adjoint du Chef de l’Etat, et de plusieurs autres hauts magistrats du pays.

En marge de cela, le Professeur Vunduawe, s’adressant à la presse, a affirmé que les discussions entre les délégués des magistrats et la partie gouvernementale évoluent dans la bonne direction. ‘’Les magistrats grévistes ont eu des contacts avec les hauts responsables de l’Etat au niveau du Gouvernement et du Conseil supérieur de la Magistrature. Leur message est compris. Il leur revient de rendre compte à leurs bases’’, a-t-il eu à déclarer.

Des revendications
Il y a lieu de rappeler que les magistrats, au travers de leur grève, s’opposent à la retenu de 12,5 % de leurs salaires et autres avantages dans le cadre de l’Impôt Professionnel sur la Rémunération, IPR en acronyme, et ils dénoncent la non-prise en compte de la nouvelle grille barémique transmise par le Conseil supérieur de la Magistrature au Gouvernement.

A la suite de toutes ces tractations, ces derniers ont prévu une assemblée générale spéciale afin de tabler sur la poursuite ou la levée de la grève. Les doigts croisés, les congolais attendent les retombées de cette réunion en vue.

Peter Ngoyi

Statistiques

6028060
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
14375
30412
44787
5748910
723527
559814
6028060

Your IP: 82.145.211.237
2020-05-25 10:20

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg