Flash

En vue de mettre fin à la corruption et au détournement des deniers publics qui gangrènent les institutions de la République, le VPM ministre en charge de la Justice et Garde des sceaux, Me Célestin Tunda a tapé du poing sur la table.

Oui, trop c’est trop, fini la recréation! Bientôt, le lancement officiel d’un numéro vert qui sera communiqué à la population congolaise pour dénoncer les Kuluna en cravate. Objectif ? Dénoncer tout haut la corruption sous toutes ses formes qui, aujourd’hui, est considérée comme l’un des actes criminels les plus perpétrés. Pour ce faire, Me Tunda s’emploie déjà à faire de l’engagement ferme du Chef de l’Etat contre ces fléaux, sienne. Récemment, au cours d’un entretien accordé à la Radio Top Congo FM, le VPM a annoncé le lancement de ce numéro vert.

D’après le Ministre, ce numéro vert sera opérationnel, si tout va bien, dans les prochains jours. Cela constituera, bien entendu, un moyen à travers lequel les congolais pourront contacter facilement et gratuitement les services compétents à n’importe quelle heure afin de dénoncer ces fléaux, la corruption et le détournement des deniers publics. Aussi, a-t-il indiqué, qu’à l’heure actuelle, l’installation des centres d’appels est en cours. Ces centres, dit-il, permettront à tout citoyen congolais de participer activement aux efforts du Gouvernement de la République qui tient à tout prix à éradiquer la corruption sous toutes ses formes afin de redorer l’image du pays et stabiliser l’économie de la République. « Ce numéro vert sera bientôt communiqué à la population pour dénoncer des actes de corruption, de blanchiment d’argent et de détournement des deniers publics. C’est une façon pour nous d’intensifier la lutte contre la corruption en RD. Congo », a déclaré le VPM Tunda ya Kasende. A l’en croire, le service ‘’call center’’ travaillera en collégialité ou en collaboration avec la brigade anti-corruption qui, dans tant soit peu, sera redynamisé. « Cette brigade aura pour mission de prévenir la commission des actes de corruption. Il y aura des agents sur terrain et au sein des établissements et entreprises publiques », a-t-il dit.

Relever le défi de la corruption
Pour rappel, à Abu-Dhabi, le VPM en charge de la justice, Me Célestin Tunda avait révélé le souhait du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, concernant la revisitation en la matière et à la mise en place des nouveaux mécanismes et moyens plus adaptés à la mutation du phénomène de la corruption avec des sanctions plus agressive. Parmi les axes prioritaires de la réforme de la justice, le numéro Un de la Justice congolaise avait mis le point sur la lutte contre la corruption. D’où, pour relever ce grand défi, les USA à travers Mr JAMES A. WALSH avaient rassuré le VPM Tunda qu’ils sont disposés à accompagner la RD. Congo pour éradiquer la corruption. Pour sa part, le Ministre de tutelle avait souligné que la RDC entend aussi s’inspirer de l’expérience française dans le but de renforcer la lutte contre le détournement des deniers publics, les blanchiments de capitaux, la fraude fiscale à haute échelle et la corruption, en mettant en place un parquet financier.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

7467664
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
6199
32307
140905
7092551
277840
932920
7467664

Your IP: 3.236.8.46
2020-07-09 03:48

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg