Dernières publications

Les avocats de Befano Eliane, la demoiselle qui accuse le pasteur Moïse Mbiye de viol, étaient devant la presse pour essayer d’apporter de l’éclairage sur ce dossier qui fait la Une de la presse mais aussi des réseaux sociaux.

De prime à bord, Me Jimmy Ngalasi, chef de ce collectif souligne que sa cliente n’a pas saisi la justice pour créer le buzz. Il s’agit plutôt de chercher à être rétabli dans ses droits. Ce collectif dit avoir des preuves tangibles qui affirment qu’il y a eu bel et bien une histoire entre Eliane Befano et le Pasteur Moïse Mbiye. Ces preuves, selon Me Jimmy Ngalasi, sont déjà à la disposition de la justice. Occasion pour Maître Jimmy Ngalasi de plaider pour une justice distributive et équitable.
‘’Nous savons qu’il y a des autorités qui appellent pour étouffer cette affaire. Mais, nous n’allons pas baisser les bras. Si réellement la justice de notre pays fonctionne, alors qu’elle puisse faire son travail. Nous ne demandons qu’une justice équitable et distributive. A ce jour, nous devons aussi vous rassurer que nous avons le soutien de plusieurs personnes, même des cadres de l’église cité Bethél sont derrière nous‘’, a-t-il dit.

Arrangement à l’amiable
Au sujet de l’arrangement à l’amiable, Me Jimmy Ngalasi affirme qu’ils ont été en contact avec les avocats du Pasteur Moïse Mbiye mais, il y a une résistance et une volonté de nuire. ‘’Vous devez savoir que l’orgueil précède la chute. Nous avons essayé plusieurs fois d’entrer en contact avec le pasteur Moïse Mbiye, mais les choses n’ont pas avancé. Ils ont fait preuve d’orgueil et de manque de considération. C’est pour ça que nous avons saisi la justice pour que ma cliente soit rétabli dans ses droits’’, a-t-il argué.
Par ailleurs, le collectif d’avocats n’exclut pas un arrangement à l’amiable malgré l’échec des différentes tentatives. C’est pourquoi, Me Jimmy Ngalasi affirme que le Regroupement des Eglises de Réveil du Congo présidée par le Général Sony Kafuta a été saisi pour arbitrer le dossier et appelé le Pasteur Mbiye à reconnaître les faits.

‘’Notre volonté n’est pas de voir le Pasteur Moïse Mbiye en prison. Nous voulons juste qu’il reconnaisse les faits parce que les preuves tangibles existent. Encore une fois, ma cliente ne cherche pas le buzz‘’, a-t-il déclaré.
Affaire 10.000 $
Pour le collectif des avocats, le camp de Moïse Mbiye a bel et bien donné une somme de 10.000 $ à Eliane Befano. Mais, cette somme était pour payer sa participation dans le clip de la chanson ‘’Ye Oyo’’ du pasteur Moïse Mbiye. « Par la suite, nous avons aussi compris que cette somme n’était pas seulement pour le clip mais aussi pour acheter le silence de ma cliente dans ce dossier’’, a rappelé Me Jimmy Ngalasi.

Dossier avortement
Il y a bel et bien eu avortement, soulignent les avocats d’Eliane Befano. Cette dernière aurait été droguée avant d’être amenée à l’hôpital.
‘’Ma cliente était bien enceinte du Pasteur Moïse Mbiye. Nous avons toutes les preuves. Au moment opportun, vous les verrez. Pour le moment, nous ne pouvons rien dévoiler parce que le dossier est déjà en justice. Le Pasteur Moïse doit rentrer au pays pour affronter la justice. Nous insistons sur le fait que la justice doit faire son travail sans pression‘’, a-t-il conclu.

JD

Pin It

Statistiques

6298625
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
6907
34814
72121
5983273
41721
952371
6298625

Your IP: 31.193.51.77
2020-06-02 04:47

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg