Flash

Le réseau des femmes Députées membres du réseau des femmes parlementaires de la RDC a encouragé le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, à sauvegarder les acquis de paix et de cohésion nationale pour le bien-être de la population congolaise.

Ces femmes Députées l’ont fait à travers une déclaration politique lue par Anne-Marie Mbilambangu et rendue public mardi 28 janvier 2020. Après avoir examiné, sans complaisance, la situation sociale, économique et politique de la RDC, ces ‘’honorables Députées’’ n’ont pas manqué de formuler quelques recommandations pour la bonne marche des Institutions de la République.

Ne pouvant pas rester aphones face aux préoccupations qui affectent la quiétude de congolais, ledit réseau a encouragé le Chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, à poursuivre l'élan de démocratisation du pays et préserver l'unité nationale, sauvegarder les acquis de paix et de cohésion nationale. Le réseau fustige le comportement peu respectueux affiché par certains acteurs politiques suite à leurs déclarations. «Nous réaffirmons notre engagement au respect stricte de la constitution, patrimoine commun de notre Nation. Nous rappelons aux acteurs politiques le respect des textes constitutionnels et leurs responsabilités en tant que leaders de masse qui appellent à leur exemplarité en toute occasion », précise la déclaration du réseau des femmes Députées membres de REFEPA.

En outre, le REFEPA dénonce les propos outranciers, désobligeants, blessants, voire orduriers tenus par certains militants des partis politiques à l'égard des autorités du pays. Il appelle la classe politique conformément à la loi fondamentale à assurer le fonctionnement harmonieux des institutions de l'Etat. Eviter les conflits, instaurer un Etat de droit, contrer toute tentative de dérive dictatoriale, garantir la bonne gouvernance, lutter contre l'impunité et assurer l'alternance démocratique. Et ce, avant de rappeler quelques principes démocratiques qui favorisent l’établissement d’un Etat de droit. « Consciente que la bonne marche des Institutions de la République démocratique du Congo se fonde sur le respect du principe de séparation du pouvoir de ces institutions qui sont : le Président de la République, le parlement, le Gouvernement, les cours et tribunaux, gage d’une paix véritable socle d’un développement certain et d’une émergence économique. Pour répondre à toutes ces préoccupations précitées, les constituants prévoient que le Président de la République exerce ses prérogatives de garant de la Constitution, de l’indépendance nationale, de l’intégrité nationale, de la souveraineté nationale, du respect des accords et des traités internationaux ainsi que celles de régulateur et arbitre du fonctionnement normal des institutions de la République avec l’implication du Gouvernement , sous le contrôle du parlement », déclare Mme Anne-Marie Mbilambangu, numéro Un dudit réseau.

Les acteurs politiques ont été appelés à la retenue et au respect mutuel. Ils ont été aussi conviés de cesser à diviser et d’intoxiquer la population afin de sauvegarder la paix sociale et la cohésion nationale.

Merdi Bosengele

Pin It

Statistiques

11454570
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
24115
27575
51690
11202085
660986
833699
11454570

Your IP: 193.56.28.96
2020-11-23 21:32

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg