Flash

Tout juste après la célébration du nouvel An, le Professeur Bahati Lukwebo, accompagné d’une forte délégation du Regroupement politique AFDC et Alliés, a été reçu jeudi 2 janvier 2020, au centre pastoral Lindonge à Kinshasa, par le Cardinal Fridolin Ambongo Besungu. Au centre de leur échange, la paternité de l’AFDC-A.

Le Professeur Bahati, Autorité morale de ce Regroupement, a sollicité l’implication de l’Archevêque de Kinshasa pour mettre fin à l’injustice et au dédoublement de sa formation politique. Modeste Bahati a rappelé que les textes légaux lui confèrent la paternité de l’AFDC-A en tant que Président statutaire et autorité morale. Le Cardinal Ambongo a prêté une oreille très attentive à ladite requête de Bahati Lukwebo.

Cette démarche intervient après que la même délégation ait été reçue par le Président du Conseil National du Suivi de l’Accord et du processus électoral, Joseph Olenghankoy. En guise de rappel, cet organe d’appui à la démocratie, qui œuvre pour la décrispation politique en RDC, reconnaît au Professeur Bahati Lukwebo la présidence statutaire de l’AFDC-A. « On a dit que l'AFDC-A a comme autorité morale le professeur Bahati. C'est connu de tous, même de ceux qui sont au village, même ceux qui se désintéressent de la politique. Tous les Congolais le savent, et ainsi le CNSA ne pourra que poursuivre sa démarche dans le même sens», avait déclaré Valentin Vangi, rapporteur du CNSA au sortir de la réunion avec la délégation conduite par le prof. Bahati.

Membre de la délégation qui a rencontré le Cardinal Fridolin Ambongo, Princesse Adèle Kahinda, Députée nationale et cadre de l'AFDC-A dirigé par le Sénateur Modeste Bahati, a signifié qu'il était question de solliciter l'implication du Cardinal Ambongo dans la problématique du dédoublement de ce regroupement politique. « La délégation a été conduite par l'autorité morale. Nous sommes allés faire part de notre cas. On voit des institutions qui violent leurs propos lois avec notre cas de dédoublement de l'AFDC-A comme regroupement. On ne sait pas par quelle manière des individus deviennent des autorités morales. Le Sénat nous a même privés d'avoir un groupe parlementaire. Nous sommes allés rencontrer le prince de l'église catholique pour lui expliquer», a déclaré Mme la Députée. D’après ce cadre de l’AFDC-A, ‘’le Cardinal a mis un accent sur la justice. Pour lui, la justice doit être faite. Il a promis de voir ce qu'il peut faire. Il a parlé plus en terme de justice et de la vérité", martèle Princesse Adèle Kahinda.

Quoique l’Assemblée nationale ait accordé la paternité du groupe parlementaire AFDC-A à l'aile dirigée par la ministre d'Etat en charge de l'Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Néné Ilunga Nkulu, Bahati et compagnie comptent user de tous les moyens pacifiques allant dans le sens de réclamer leur droit.

MB & Ornella Muleka

Pin It

Statistiques

9787174
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
21348
34122
150378
9434426
679658
938558
9787174

Your IP: 18.207.106.142
2020-09-24 16:43

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg