Flash

Intox, mal entendu, fausses allégations. Les Communautés de l’Espace Katangais sortent du silence et dénoncent ‘’un acharnement’’ contre la personne de Albert Yuma, un des fils du Katanga cité dans une affaire de 200 millions d’Euros qui seraient disparus à la Gécamines où il est Président du Conseil d’Administration.

En effet, dans leur déclaration lue le vendredi dernier à l’issue d’une séance extraordinaire, les membres des communautés de l’Espace Katangais invitent Georges Kapiamba, Président de l’ACAJ, de ne pas défendre de manière sélective les droits des congolais. «A cet effet, les communautés de l’Espace Katangais se réservent le droit des poursuites judiciaires à l’endroit de quiconque violerait les droits de ses enfants et le cas échéant à l’endroit de Monsieur Georges KAPIAMBA pour diffamation », ont-elles déclaré. Le dossier étant déjà entre les mains de la Justice, les Notables Katangais demandent à celle-ci d’examiner le dossier en toute diligence et de rendre le jugement en toute impartialité.
Ci-dessous, l’intégralité de cette déclaration lue par Jean Diur Muland, Secrétaire Général des Communautés de l’Espace Katangais.
COORDINATION DES COMMUNAUTES DE L’ESPACE KATANGAIS-KINSHASA
Kinshasa, le 26 décembre 2019
N/Réf : 099/CCEK/PDT/SG/2019
DECLARATION DES COMMUNAUTES DE L’ESPACE KATANGAIS FACE A LA SITUATION QUI PREVAUT A LA GECAMINES

-Nous, Cadres et Notables, Membres des Communautés de l’Espace Katangais présents à Kinshasa ;
- Mûs par l’esprit de solidarité qui nous caractérise ;
-Soucieux de protéger l’honneur et la dignité des filles et fils de l’Espace Katangais partout où ils se trouvent ;
- Convaincus de la nécessité de préserver la paix, la sécurité nationale et la stabilité des institutions de la République Démocratique du Congo ;
- Réunis en séance extraordinaire ce 27 décembre 2019 pour examiner la situation préoccupante d’un des nôtres
- Avons analysé en profondeur le dossier de la Gécamines tel que publié par l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) sur un prétendu blanchissement des capitaux de plus de 200.000.000 Euros (Deux cents millions d’Euros) où notre digne fils du Katanga Albert YUMA MULIMBI, PCA de la Gécamines a été mis en cause ;
- Les Communautés de l’Espace Katangais ont suivi très attentivement la médiatisation à outrance de ce dossier et les fausses allégations contre la personne de Monsieur Albert YUMA au moment où il a été pressenti comme candidat Premier Ministre et les Communautés de l’Espace Katangais avaient gardé silence en ce moment ;
- Aujourd’hui, après analyse des faits et de tous les documents en notre possession avons constaté ce qui suit :
1. La Gécamines a signé en date du 02 octobre 2017 avec la société Fleurette HUMI HOLDINGS Limeted un term loan agreement pour un montant de 200.000.000 Euros (deux cents millions Euros) à décaisser progressivement. Cette société va changer de nom pour devenir Ventora Development.
2. Le prêt de 128.000.000 d’Euros (cent vingt huit millions d’Euros) a été reçu par la Gécamines à travers son compte bancaire.
3. La lettre du Ministre des Finances datée du 24 janvier 2018 portant titrisation et compensation des avances faites au Trésor Public par la Gécamines prouve que le montant versé au Trésor était à valoir sur les obligations de cette entreprise vis-à-vis de l’Etat en matière des recettes fiscales et non fiscales ;
4. La société Ventora anciennement Fleurette MUMI a fait une mise en demeure à la Gécamines pour rembourser la dette. La Gécamines ayant refusé de payer la dette compte tenu du fait que Fleurette MUMI et Ventora Development ont été toutes sanctionnées par le Trésor américain respectivement en décembre 2017 et en juin 2018. Face au refus répété de la Gécamines de payer malgré une injonction de justice, Ventora a porté plainte au Tribunal de Commerce de Lubumbashi.
5. Le dossier a été jugé au tribunal de commerce de Lubumbashi et la Gécamines a interjecté appel comme ce jugement pour mal jugé.
6. Aussi, le dossier est actuellement en instruction au Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe et tous les documents justificatifs ont été déposés par la Gécamines.
- Les communautés de l’Espace Katangais ont analysé les communiqués de presse de l’ACAJ du 21 et du 24 décembre 2019, de Ventora Development et le communiqué de la Gécamines du 23 décembre et les ont confrontés avec tous les documents en possession ;
- Les communautés de l’Espace Katangais s’étonnent de constater que malgré la clarté du dossier en question, les fausses allégations sont relayées et largement diffusées dans les médias, il s’agit ici d’un acharnement contre ce digne fils du Katanga ;
- Le dossier étant entre les mains de la Justice et que les principaux acteurs ont été entendus et ont fait leur déposition, les Communautés de l’Espace Katangais demandent à la Justice d’examiner ce dossier ce dossier en toute diligence et de rendre le jugement en toute impartialité.
- Ainsi, les Communautés de l’Espace Katangais mettent en garde toute personne qui cherche à s’en prendre à son digne fils, nous citons Albert YUMA MULIMBI à travers des fausses et mensongères accusations sachant qu’il s’est dévoué pour la transformation de la Gécamines. C’est ici le lieu de rappeler le rôle qu’il a joué dans l’élaboration du Code minier aux côtés du Président de la République et des parlementaires
- La sagesse et le silence de la Communauté Katangais face à toutes ses attaques basées sur des contre-vérités ne doivent en aucun cas être considérés comme signe de faiblesse.
- Aussi, nous demandons aux organisations de droits de l’homme en général et particulièrement l’ACAJ de ne pas défendre sélectivement les droits des congolais et surtout d’éviter tout acharnement qui prend des allures tribalo-claniques dangereuses pour la fraternité et la cohésion recherchées, la paix et la concorde nationales tant souhaitées par tous.
- A cet effet, les Communautés de l’Espace Katangais se réservent le droit des poursuites judiciaires à l’endroit de quiconque violerait les droits de ses enfants et en cas échéant à l’endroit de Monsieur Georges KAPIAMBA pour diffamation.
- Par ailleurs, les Communautés de l’Espace Katangais s’interrogent sur le fait que Monsieur Georges KAPIAMBA dispose dans ses mains des pièces de justice versées au dossier ?
- Notre souhait le plus ardent est celui de voir que tous les dossiers relatifs au détournement des fonds renseignés soient traités équitablement dans le respect des lois en vigueur dans notre pays.
Ce message des Communautés de l’Espace Katangais vaut avertissement
A bon entendeur salut !
Que vive l’unité du peuple Katangais.
Que vive la République Démocratique du Congo

 

Pin It

Statistiques

7444666
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
15508
33475
117907
7092551
254842
932920
7444666

Your IP: 35.175.133.127
2020-07-08 10:29

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg