Flash

Qui en veut à Benjamin Wenga ? La question mérite d’être posée en ce moment où une campagne de nuisance est engagée contre le Directeur Général de l’Office des voiries et drainages (OVD).

Son souci d’accompagner le Chef de l’Etat dans la réalisation de son plan pour le développement de la RDC et la confiance du Président de la République créent certainement des soupçonneux qui se sont engagés dans une campagne de diabolisation de cet ingénieur en Bâtiment. La mise en place dans les entreprises publiques étant désormais d’actualité, tous les coups sont donc permis non seulement pour nuire à ceux qui excellent dans leur travail, mais aussi ternir leur image. Dans les réseaux sociaux et quelques médias, Benjamin Wenga est présenté comme un prisonnier. Information, du reste, fausse, car le DG de l’OVD est un homme libre. D’ailleurs, il y a deux jours, il a été envoyé par le Chef de l’Etat lui-même pour commencer les travaux de curage des caniveaux à Ndanu, dans la commune de Limete, à Kinshasa. Les rumeurs autour de la réalisation des travaux du saut-de-mouton de pompage dans la commune de Ngaliema méritent d’être clarifiées.

Qu’est-ce qui s’est réellement passé le 23 décembre dernier, le jour de l’inauguration manquée du saut-de-mouton de Pompage ? Un témoin qui a requis l’anonymat explique : «L’Office des Voiries et Drainage a été informé par le protocole d’Etat du programme d’inauguration du saut-de-mouton de Pompage pour le lundi 23 décembre dernier. Le staff de cette entreprise publique s’est mis immédiatement au travail pour apprêter le lieu. Pour sa part, le protocole d’Etat a apporté tous les matériels nécessaires pour ce genre d’activité (le tapis rouge, chaise du Chef de l’Etat,…). Quelques temps après, l’équipe d’avance du Chef de l’Etat (la Garde républicaine, la presse présidentielle, le Car de reportage de la RTNC) était déjà sur le lieu. Certains invités de marque déjà sur le podium. Bref, tout était prêt pour que le Chef de l’Etat procède à l’inauguration de ce saut-de-mouton ».

A en croire cette même source qui était sur le lieu le jour de cette inauguration ratée, une impatience se lisait déjà sur les visages de la population du coin, qui voudrait, à tout prix, voir cet ouvrage être inauguré, partant servir d’usage public. De bouche à oreille, une nouvelle va se répandre comme quoi la cérémonie serait reportée. Vérification faite, l’information sera confirmée, mais le motif restera inconnu. « Pendant ce temps, en dehors de quelques personnalités, le DG Benjamin Wenga était sur le lieu. Du coup, nous avons vu arriver un véhicule de la Présidence. Un monsieur en veste descend et demande au DG de s’approcher. Nous avons vu le DG Wenga monter à bord du véhicule. Selon les informations à notre possession, les deux personnalités auraient visité le saut-de-mouton pour couper court aux rumeurs faisant état d’un travail inachevé. Je crois que c’est en ce moment-là que les gens ont cru que le DG était arrêté ou amené je ne sais où. D’où, la rumeur sur son arrestation », ajoute ce témoin.

Mauvaise interprétation
Pour certaines personnes visiblement mal intentionnées, l’OVD devrait évacuer les immondices sur le lieu avant l’inauguration de l’ouvrage. Non ! Rétorque l’intersyndicale de cette entreprise qui apporte un soutien sans faille au Directeur Général, Benjamin Wenga. Pour l’intersyndicale, Benjamin Wenga fait preuve d’un management de haute facture depuis son arrivée à la tête de l’OVD. « L’OVD a déjà terminé son travail. Par conséquent, il appartient aux services chargés d’évacuer les immondices (Hôtel de ville), ainsi qu’au ministère des Infrastructures, Travaux Publics et Réaménagement (ITPR) d’aménager les parkings, pour que l’ouvrage et ses accessoires soient fin prêts, en vue de l’inauguration de ce mini-échangeur par le Chef de l’Etat, si possible, avant les festivités de la Saint Sylvestre, comme promis’’, précise Fabrice Okele, Président de l’intersyndicale de l’OVD.

Ce dernier note que la mise en service de ce saut-de-mouton serait d’un grand soulagement pour les usagers de la route, à cause des embouteillages, et pour les habitants des quartiers Kimbwala, Malweka, Mbudi, CPA, Kinsuka, Don Bosco, Lutendele et Pompage, présentement enclavées. Fabrice Okele a, au nom de l’Intersyndicale, rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour la marque d’estime, la confiance et la revalorisation de l’expertise nationale, par le biais de l’OVD.

«Techniquement, l’Office des Voiries et Drainage a complètement fini son travail, en respectant à la lettre son contrat pour lequel le gouvernement central, sous l’impulsion du Président de la République, avait débloqué 2.757.573.29 dollars américains au titre du financement de ce saut-de-mouton. De ce fait, l’OVD n’étant pas responsable des immondices, de l’aménagement des parkings, ces aspects ne peuvent guère lui être imputés », a-t-il fait savoir.
Par ailleurs, Fabrice Okele appelle la population congolaise à faire confiance à l’OVD dont l’expertise – valorisée par le Chef de l’Etat – a produit ses fruits dans la ville de Kinshasa dans le cadre du programme de 100 jours. « Les avenues Luambo Makiadi (ex-Bokasa), Commerce, Saïo, Université, y compris les sauts-de-mouton, démontrent à suffisance la capacité de l’OVD. Et que présentement, l’entreprise est au chevet de la route Université qui mène vers l’Intendance, dans des travaux intenses de lutte antiérosive», a-t-il ajouté. Sans aller par le dos de la cuillère, Fabrice Okele confirme : « l’OVD est en droite ligne avec la philosophie du Chef de l’Etat fondée sur la vision : ‘‘Le Peuple d’abord’’».

Des réalisations de l’OVD depuis l’arrivée de Fatshi
Depuis l’arrivée du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la tête du pays, l’Office des Voiries et Drainage s’est résolument engagé à l’accompagner sans relâche en ce qui concerne notamment, la voirie urbaine. A ce jour, 40 km de route ont été réhabilités dans la ville-province de Kinshasa ; les sauts-de-mouton sont en cours de réalisation dont les travaux de celui de Pompage sont à 100% exécutés. La voirie dans les provinces est en cours d’exécution dont celle de Goma, Bukavu et Lubumbashi. A Kananga et Mbuji-Mayi, les travaux vont commencer bientôt.

A Kinshasa, suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville, l’Office des voiries et drainages s’investit dans la réhabilitation de l’avenue de l’Université qui s’est coupée en deux au niveau de Livulu. Un travail de lutte antiérosive intensive est en train d’être abattu sur place. Les curages des caniveaux sont également en cours d’exécution dans ce coin de la capitale.
« Bana Kin » jette les fleurs à Benjamin Wenga

Dirigé par le Député national Godard Motemona, l’ASBL « Bana Kin » fait des graves révélations et dit non aux attaques contre le DG de l’OVD. « Le DG Benjamin Wenga est victime des attaques en provenance des partenaires contre lesquels il a résilié le contrat de l’avenue Université. N’ayant pas digéré cela, ils se sont transformés en détracteurs», dénonce Godard Motemona. Pour lui, Benjamin Wenga fait bien son travail et il est apprécié par les dirigeants et les Kinois. « Il y a un groupe de gens qui ont certainement raté les marchés de construction de sauts-de-mouton qui sont à la base de ces rumeurs, comme quoi, le DG de l’OVD serait mis aux arrêts. Les ‘‘Bana Kin’’ comptent beaucoup sur Benjamin Wenga Basubi pour l’amélioration de la ville de Kinshasa. On n’arrête pas quelqu’un qui fait du bon travail », estime Godard Motemona, président du directoire spécial de ‘‘Bana Kin’’.

Cette association de natifs de Kinshasa précise que les sauts-de-mouton en construction sur le Boulevard Lumumba ne sont pas exécutés par l’OVD. « Les autres sauts-de-mouton à travers Kinshasa, au niveau de Pompage, Rond-point Mandela, Socimat et Assanef, qu’on a confié à l’OVD évoluent très bien. Ceux du Boulevard Lumumba qui trainent encore n’ont pas été confiés à l’OVD », insiste Godard Motemona.
«Dans la réalisation des sauts-de-mouton, nous sommes approximativement à 40% des travaux en général. C’est juste que les études prennent beaucoup de temps. Nous sommes en train d’exécuter les travaux des spécialités. Ce ne sont pas des travaux ordinaires. Il faudra le faire donc avec beaucoup de minutie», avait déclaré Benjamin Wenga lors d’une visite d’inspection des sauts-de-mouton.

Pour certains Congolais, l’heure est au travail et non à la diabolisation. Ce temps étant révolu, il faudrait laisser le DG Benjamin Wenga, qui a déjà fait ses preuves, travailler dans le sens de matérialiser le vœu du chef de l’Etat en ce qui concerne la voirie urbaine. Et Benjamin Wenga l’a si bien compris. Voilà pourquoi, le samedi 28 décembre dernier, malgré ce qui se raconte sur lui, l’homme était encore sur le terrain. Il a visité différents chantiers dont celui de Livulu sur la route Université. Après, il s’est rendu au quartier Ndanu sur demande de sa hiérarchie pour faire des études sur la canalisation de l’eau dans ce quartier, victime des inondations à répétition.

Une question reste posée, alors qu’il y a plusieurs acteurs dans le programme d’urgence de 100 jours, pourquoi seulement l’OVD ? Ingénieur en Bâtiment, Wenga est un chevronné de la voirie. L’objectif de ses détracteurs est de nuire à l’image de ce jeune, pourtant compétent et efficace dans le travail.

Kevin Inana

Pin It

Statistiques

9970587
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10702
27231
117214
9636796
10702
852369
9970587

Your IP: 18.207.106.142
2020-10-01 08:06

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg