Flash

Les jeunes réunis au sein des clubs de paix de Goma, Uvira, Katana, Bukavu, Rutshuru, Masisi, Kinshasa et Kongo Central ont émis le vœu de voir la MONUSCO déployer une véritable pédagogie vis-à-vis des groupes des jeunes leaders communautaires, afin que ceux-ci saisissent le travail qu’elle réalise sur terrain en vue de restituer aux communautés.

‘’En ce sens, une communication de proximité à travers des dialogues constructifs entre la MONUSCO et les communautés est vivement souhaitée‘’, soulèvent-ils dans un communiqué relatif au mandat de la Monusco en RD. Congo, signé ce lundi 25 novembre 2019 par Pascal Mugaruka, Directeur Exécutif d’Africa Reconciled.
Cette organisation non gouvernementale travaillant depuis 2011 dans le contexte de la consolidation de la paix, de la réconciliation, la transformation positive des conflits communautaires et du développement communautaire en République Démocratique du Congo, avait tenu, au cours du mois d’octobre passé, des rencontres avec ses clubs de paix autour du thème : «Le mandat de la MONUSCO en RD. Congo : Quel bilan et perspective pour la jeunesse congolaise ?».

Dans le but d’améliorer la gouvernance sécuritaire et la coopération entre la MONUSCO et l’Etat congolais, deux recommandations ont été formulées. Premièrement, celle de restaurer un système d’évaluations conjointes susceptible d’aboutir à une éventuelle décision relative au maintien ou retrait des casques bleus.
Ensuite, définir conjointement un programme basé sur une cartographie opérationnelle des casques bleus en fonction des axes prioritaires afin d’éviter la dispersion des ressources.

En gros, les jeunes réunis au sein des différents clubs de paix ont été consultés afin d’émettre leurs opinions car, la plupart étant en contact direct avec les réalités du terrain. A l’issue de ces consultations, une forte opinion s’est dégagée, laissant entendre que la Mission Onusienne en RDC n’a pas atteint totalement ses objectifs et la responsabilisation de l’Etat congolais en ce qui concerne les questions sécuritaires.

Les jeunes de ces différents clubs de paix de l’organisation Africa Reconciled ont rappelé que la MONUSCO ne vient qu’en appui par rapport aux aspects conjoncturels même si la résolution 2463 (2019) du Conseil de Sécurité des Nations Unies insiste sur deux priorités, à savoir la protection des civils, la stabilisation et le renforcement des institutions de l’Etat.
Ils ont, en outre, précisé que l’Etat congolais est l’acteur principal dans le secteur de la sécurité des populations et des frontières.

Boris Luviya

 

Pin It

Statistiques

10710767
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
17972
26706
94927
10425374
750882
852369
10710767

Your IP: 34.236.245.255
2020-10-28 16:30

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg