Dernières publications

Flash

La richesse potentielle de la RD Congo, à travers sa diversité climatique, son potentiel hydraulique, hydrographique et géologique reste à ce jour sous exploité et le pays demeure parmi les plus pauvres du monde. D’où, cette fragilité socio-économique rend le pays très vulnérable aux impacts de changement climatique.

C’est pourquoi, en vue d’accroître la séquestration du carbone et améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition, M. Judicael Pazou, venu au nom du Représentant pays de la FAO et l’autorité nationale Désignée du Fonds Vert pour le climat, M. Hans André Lohayo Djamba, sous l’œil vigilant de Claude Nyamugabo, Ministre de l’Environnement et Développement Durable, ont procédé au lancement des activités relatives aux études de faisabilité du projet intitulé : «Renforcement de la Résilience des systèmes agro-sylvo pastoraux et des moyens d’existence des communautés rurales en RDC». Le go du présent projet a été donné ce jeudi 31 octobre 2019, à Sultani Hôtel.

Dans son speech, M. Judicael Pazou a signifié qu’au niveau global, des différentes stratégies sont mises en œuvre pour améliorer les performances des systèmes agricoles dans une perspective agro-écologiques. Ainsi, en tant qu’organisation des savoirs, la FAO s’est dit disposer à renforcer les capacités des pays en la matière, afin de contribuer au bien-être des populations. ‘’Voilà pourquoi, je me réjouis de prendre la parole, ce jour, à l’occasion du lancement officiel des activités relatives aux études de faisabilité qui devront accompagner le projet‘’, a martelé le Représentant de la FAO.
L’urgence pour lui est de lutter contre la pauvreté, assurer la sécurité alimentaire et la survie des populations rurales. Il y a donc nécessité de moderniser les systèmes de production agro-sylvo pastoraux pour les rendre plus résilients face au changement climatique, conformément aux objectifs du pays en termes d’adaptation et d’atténuation au changement climatique.FAO Merdi 2

Accompagnement du Fonds Vert Climat
Dans ce projet, la RDC est accompagnée par le Fonds Vert Climat et par l’Organisation des Nations Unies pour l’Amélioration et l’Agriculture. La FAO a appelé les parties prenantes impliquées dans la réalisation de ce projet, de bien décerner l’objectif principal, d’avoir un même degré de compréhension par rapport aux activités retenues et de soutenir les experts nationaux et internationaux qui seront chargés de la réalisation de ces études. Les conclusions de ces études appuieront le Gouvernement pour accéder aux ressources du Fonds Vert Climat afin de financer le projet dont le montant s’élève à 10 millions de Dollars américains.

Avant que l’autorité nationale désignée du Fonds Vert pour le climat entre dans le vif du sujet, le Ministre de l’Environnement et Développement Durable a congratulé la FAO pour le travail abattu jusque-là. Claude Nyamugabo a salué cette collaboration, et en appelle à l’investissement de tous en vue d’assurer une bonne santé et le mieux être des populations.

Economie générale du Projet
Livrant l’économie générale de ce projet, le Professeur Hans André Lohayo Djamba, a fait un état de lieu en épinglant son contexte. D’après lui, il intervient dans un contexte de dégradation généralisée de paysages forestiers et de vulnérabilité extrême des populations agricoles. Toutefois, l’objectif reste d’assurer la sécurité alimentaire. De ce fait, le projet du ‘’Renforcement de la Résilience des systèmes agro-sylvo pastoraux et des moyens d’existence des communautés rurales en RDC’’ pourrait réduire la vulnérabilité et la tendance à la baisse de la fertilité des sols.

Le pays de Lumumba pourra ainsi, selon les estimations, mieux faire face à la variabilité climatique existante et aux changements futurs incertains, des moyens de substance agricoles ruraux résilients au climat et adaptés au climat qui exigent l’adoption de pratiques qui stockent plus de carbone dans la biomasse aérienne et souterraine afin d’améliorer le sol et l’eau.

A noter que ce projet est estimé à la hauteur de 10 millions USD. Il prendra en compte plusieurs composantes, les aspects technique, social et financier. Il sera exécuté dans les communautés rurales.

La Pros.

Pin It

Statistiques

9626404
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
22095
29272
191978
9240386
518888
938558
9626404

Your IP: 54.237.183.249
2020-09-19 16:28

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg