Flash

BAN2

 

Après un bref séjour dans l’espace Grand-Katanga, aussitôt revenue dans la capitale Kinshasa, la Présidente de l’Assemblée nationale, madame Jeanine Mabunda Lioko a connu une journée mouvementée en termes de travail.

En effet, mardi 1er octobre 2019, la speaker de la Chambre basse du parlement a reçu en audience dans son cabinet de travail situé au Palais du peuple, des différentes personnalités avec lesquelles elles ont pu aborder des questions sécuritaires dans la partie Est du pays et la nécessité de la prise en compte du développement de la RDC dans la loi de finances de l’exercice prochain. C’est dans cette foulée que les experts du FMI ont fait savoir qu’ils portent à cœur le projet budgétaire de la RDC pour l’exercice 2020.

Reçue au Palais du peuple, la délégation du FMI avec à sa tête le Conseiller du département Afrique, Mauricio Villafuerte, a informé la Présidente de l’Assemblée de la RDC des échanges menés entre les experts du FMI et les équipes techniques des ministères des Finances, du Budget et des régies financières pour améliorer les prévisions budgétaires. M. Mauricio Villafuerte, qui souligne la nécessité de la prise en compte du développement de la RDC dans la loi de finances de l’exercice prochain, a été rassuré par Madame Jeanine Mabunda qui a entamé, il y a peu, des discussions directes avec des leaders d’opinion et des représentants des forces vives de la nation congolaise en perspective du grand débat sur la loi de finances de l’exercice 2020.

Présents à Kinshasa depuis ce week-end, les experts du FMI tout comme ceux de la Banque mondiale portent une attention particulière au projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2020 arrêté provisoirement à environ 7 milliards de dollars américains, selon le dernier compte rendu du Gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Bien avant cette rencontre, le numéro Un des élus du peuple s’était entretenu avec le Représentant-Résidant de la fondation Konrad Adenauer en RDC, Benno Müchler. Au cours de cette entrevue, les deux personnalités se sont accordées notamment, sur l’édification et le maintien de la démocratie avec la participation équitable des femmes à la politique et au gouvernement. Les portes de l’Assemblée nationale sont ouvertes pour une collaboration avec la Fondation Konrad Adenauer. Ces assurances de la Présidente de la speaker de la Chambre basse du Parlement ont été données lors de l’audience.

Par ailleurs, la Présidente de l’Assemblée nationale a pris langue avec M. François Grignon, représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies pour la protection et les opérations. Au menu de leur échange, les questions sécuritaires dans la partie Est du pays et le rôle l’Assemblée nationale, mieux, des parlementaires, pour trouver des solutions politiques sur le terrain. Au sortir de cet échange, M. François Grignon a émis le vœu de voir la consolidation du partenariat des Nations Unies via la Monusco avec le Parlement dans l’optique de renforcer la bonne gouvernance politique et la gouvernance économique. Estimant que le soutien de la Monusco aux FARDC tout comme l’action militaire pour protéger les populations civiles ne suffisent pas, le diplomate onusien lance ainsi la balle aux autorités congolaises pour trouver des solutions politiques et économiques pérennes dans ces régions où les conflits sont récurrents.

Merdi Bosengele

 

Pin It

Statistiques

24969546
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
2520
21957
47264
24766587
78098
682697
24969546

Your IP: 66.249.64.243
2022-10-04 02:51

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg