Flash

C’est parti. La session parlementaire de septembre 2019 à l’Assemblée provinciale de Kinshasa est maintenant ouverte.

Au cours de la séance d’ouverture ce lundi 30 septembre, le Vice-président de l’APK, Francis Tshibalabala, président de séant, a passé au crible le diagnostic de l’action de l’exécutif à ce jour, dans un discours clair et précis. La présente session étant essentiellement budgétaire, il a demandé au gouverneur de la ville de Kinshasa, présent dans l’hémicycle, de déposer dans le délai le projet de loi de finances portant budget de la ville de Kinshasa pour l’exercice 2020. Ce, conformément aux nouvelles dispositions de la loi des finances. Il a également émis le vœu que le projet d’édit portant réédition des comptes de la ville de Kinshasa pour l’exercice 2018 soit déposé avant l’examen du budget 2020.
‘’Il s’agit ici d’une session budgétaire et on attend non seulement le budget pour 2020, mais aussi la réédition des comptes. Ce qui sous-entend qu’il faudra voir ce qui s’est passé avec le budget précédent, voir comment cela a été utilisé, à bon escient ou non. C’est un élément important qui doit nous permettre de voir le prochain budget et qu’il y ait la continuité du budget, la continuité de l’Etat‘’, a précisé le député provincial Roger Bimwala.

Le souhait étant, en effet, de tout mettre en œuvre pour doter la capitale d’un budget conséquent et réaliste et qui pourra répondre aux attentes de la population kinoise notamment, dans les domaines de l’assainissement, de l’entretien des routes, de la réhabilitation des infrastructures, du redémarrage des activités du centre de dialyse et de la consolidation des acquis de la gratuité de l’enseignement.

Au cours de cette session, les différentes missions de contrôle parlementaire mises en place devront déposer leurs rapports pour exploitation et adoption par la plénière. Après cela, des recommandations éventuelles seront formulées aux gestionnaires des services publics pour l’amélioration des services à rendre à la population kinoise.
Aussi, des propositions essentielles seront examinées à l’APK notamment, celle relatif au tourisme et celle portant mesure cadre sur la gratuité de l’enseignement de base dans la ville de Kinshasa.

Place aux solutions concrètes
Quelques jours se sont écoulés depuis l’entrée en fonction de l’exécutif provincial. Cependant, relève le président de séant, les actions de grande envergure annoncées lors de la présentation du programme du gouvernement à la représentation provinciale se font attendre. Toutefois, au nom de tous les députés provinciaux de la ville, il réitère son soutien au gouverneur de la ville et à son équipe gouvernementale, confiant que le temps qui reste sera mis grandement à profit pour la concrétisation dudit programme.

Il estime qu’après la période de diagnostic et d’identification des problèmes qui est révolue, il faudrait maintenant faire place à des solutions concrètes pour sortir la capitale de l’ornière. Pour cela, il est donc souhaitable que les intelligences soient mutualisées pour rencontrer les attentes de la population kinoise.
Parmi les maux, il y a notamment, la recrudescence du banditisme urbain au sein de la capitale, mettant les paisibles citoyens en permanente insécurité. ‘’Il est imminent qu’une concertation au niveau des institutions de la ville de Kinshasa soit organisée dans le but de trouver des solutions idoines aux différents types d’insécurité qui troublent la paix dans la ville‘’, a relevé le Vice-président de l’APK, représentant le président Gode Mpoyi, en mission.

Pour ce qui est de l’insalubrité, là aussi il faudrait des solutions rapides en commençant par la sensibilisation. Mais aussi la préoccupation quant au phénomène «demi-terrain» tant décrié par la population kinoise, la pénurie d’eau dans plusieurs quartiers de la capitale ainsi que les incessantes coupures intempestives de l’électricité. Plusieurs problèmes attendent donc des solutions.
‘’ Je crois que tout a été dit dans ce discours‘’, déclare Roger Bimwala. ‘’Le président de séant a bien brossé la situation et l’Assemblée que nous représentons va appuyer et faire pression sur l’exécutif afin que les kinois qui nous ont élus puissent se retrouver. Il n’y aura pas de complaisance, comptez sur nous. Nous allons faire des propositions pour faire avancer les choses et nous allons veiller à ce que ce budget reflète aussi ce qui doit être fait au niveau national‘’, a-t-il précisé.

Des lendemains meilleurs ?
Par ailleurs, Francis Tshibalabala a salué l’avènement du nouveau gouvernement de la République qui, a-t-il rappelé, porte l’espoir du pays dont les défis majeurs concernent le développement des provinces. A cet effet, ‘’l’APK croit en la volonté de notre gouvernement national engagé à soutenir l’exécutif provincial en lui dotant les moyens de sa politique notamment, la retenue à la source de 40% de ses recettes réalisées ce qui du reste est conforme à la Constitution‘’.
Retenons que cette session intervient après une session extraordinaire convoquée récemment sur demande du gouverneur pour doter la ville de Kinshasa d’un plan directeur de transport urbain, travers un édit. ‘’Sur la même lancée et avec la même ambition, l’exécutif provincial se frayera le chemin sur cette voie d’excellence afin d’innover pour des lendemains meilleurs‘’, a souhaité le Vice-président de l’APK.

Plusieurs autorités ont rehaussé leur présence à cette séance d’ouverture. Et une minute de silence a été observé en mémoire des victimes du naufrage d’une baleinière intervenu sur le Fleuve Congo, au niveau de la commune de Maluku.

Boris Luviya

 

Pin It

Statistiques

10717434
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
24639
26706
101594
10425374
757549
852369
10717434

Your IP: 18.207.102.38
2020-10-28 23:06

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg