Flash

La journée mondiale du Tourisme a été célébrée sous les feux de l’histoire et de la découverte en République Démocratique du Congo.


Le ministère du Tourisme chapeauté par M. Yves Bunkulu, en collaboration avec l’Office National du Tourisme et d’autres partenaires, a organisé une série d’activités, le vendredi 27 septembre 2019, à travers le thème : «Tourisme et emploi : Un avenir meilleur pour tous». La journée était particulièrement marquée par le guidage sur un circuit culturel et historique emprunté par les participants entre 9 heures et 13 heures sur plusieurs sites historiques de la ville de Kinshasa.

Partis de la Place du 30 juin au niveau de la Gare centrale, les officiels et différents invités ont été conduits, étape par étape, dans une atmosphère de gaieté, vers les sites ciblés pour le circuit. Il s’agit du Beach Ngobila, le site du village N’shasa, le premier hôtel moderne de Kinshasa, la première banque d’émission du Congo Belge, la première cathédrale protestante, le Musée National ainsi qu’à l’Académie des Beaux-arts où la délégation a été reçue par le Directeur général de l’établissement. Etait également présente la conseillère du chef de l’Etat chargée des Relations publiques, Mme Bibiche Kabengele.

Vivifié par ce plein de découverte, le ministre Yves Bunkulu a affirmé que la culture est le socle de toute une société. Il a, de ce point, appelé la jeunesse congolaise à s’en approprier. ‘’C’est la raison pour laquelle nous avons pensé à lancer un message fort à l’occasion de cette journée mondiale du tourisme, par le recours de notre propre culture. C’est à partir de cela que nous allons arriver à atteindre la vision du chef de l’Etat qui veut que le tourisme soit une industrie en République Démocratique du Congo‘’, a-t-il déclaré.

Avec l’ensemble de la délégation qui l’accompagnait, il a parcouru l’histoire de la ville de Kinshasa en visitant les différents bâtiments et sites historiques choisis. Au Musée national, ils ont carrément parcouru l’histoire du pays, répartie en différentes catégories dont l’histoire de l’ancienne pratique de la médecine, de la pêche et de la communication. ‘’Je pense que mon impression est très bonne et très vive‘’, s’est-il réjoui.
Au sortir du tout nouveau Musée national de la RDC, le professeur Henri Bundjoko a précisé que ‘’le tourisme s’occupe de la nature qui, pour nous, est la vie de la communauté même. Les gens doivent visiter le musée pour se ressourcer, voir les bases ayant permis aux ancêtres d’évoluer et que nous soyons ce que nous sommes aujourd’hui‘’.

Ce Musée, a-t-il renseigné, ouvrira ses portes la première quinzaine du mois de novembre avec quelques conditions d’accès. Déjà, il faudra retenir que pour ce qui est des locaux, le Musée possède 3 salles d’expositions dont deux sont permanentes. La première salle parle du défi de la vie, la seconde est axée sur le cycle de la vie et les expressions culturelles et, enfin, la troisième est dédiée à une exposition temporaire.

Le tourisme par le guidage
A travers cette journée, déclare Alan Lofoli, Chef de service de l’ONT, ‘’on a voulu exploité une des professions de notre secteur qui est le guidage et, pour qu’il y ait guidage, il faut un circuit. Ce dernier a été tracé en commission de travail mixte. Kinshasa, nous le parcourons mais nous n’avons pas l’histoire exacte. Voilà pourquoi, le travail de guide est très important dans le secteur du tourisme‘’.

Toutefois, il se dit fier d’avoir chuté à l’Académie des Beaux-arts qui est à la fois un cadre touristique et culturel.
En tant qu’organe technique, l’Office National du Tourisme a pour mission de promouvoir tout ce que la RDC possède comme potentialités touristiques.

Il sied de retenir que le tourisme a été déclaré comme industrie du troisième millénaire et il participe aujourd’hui à 12% au PIB mondial. ‘’Pour la jeunesse, je dirais que nous avons un ministre jeune, qui réfléchit «jeune», nous pensons que le secteur va se développer et il y aura de l’emploi‘’, a laissé entendre Alan Lofoli, annonçant que l’ONT se prépare à ouvrir une grande école de tourisme au niveau du bâtiment Royal, avec des professeurs itinérants qui viendront surtout pour la profession de guide touristique.

Le Secrétaire général au Tourisme, pour sa part, est satisfait par cette célébration, d’avoir sensibilisé la population congolaise à la culture touristique. ‘’Nous l’avons sensibilisé à vendre le pays dans le cadre du tourisme et nous pensons que pour les années à venir vous allez répondre nombreux à la JMT car, il y va de la promotion du tourisme congolais‘’, a soutenu Ali Baruani.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

8517151
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
2028
31877
100121
8196630
348193
979134
8517151

Your IP: 3.235.107.209
2020-08-12 00:49

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg