Flash

D’aucuns s’interrogent encore concernant la véritable position de nouveaux ministres, députés et gouverneurs membres du Front Commun pour le Congo.

Pour certains, ces derniers n’établissent toujours pas correctement la différence entre l’ancien chef de l’Etat qui actuellement est leur «autorité morale», et le Président de la République en fonction à qui ils doivent effectivement allégeance. Après leur nomination sur ordonnance Présidentielle, les Vice-Premiers ministres, Ministres d’Etat, Ministres délégués ainsi que les Vice-ministres du FCC ont répondu à l’appel de Joseph Kabila. Avant que ces derniers ne soient investis, sans doute ce vendredi à l’Assemblée nationale, il était question de se présenter devant le patron du FCC le jeudi 29 août dernier, dans sa ferme privée de Kingakati. Ses 42 membres dans le gouvernement auraient prêté serment.

Nombreux estiment que cette démarche qui n’est pas une première, est un acte légitimant le pouvoir de celui qui ne le détient plus. C’est en effet un signe d’obéissance et de reconnaissance à l’endroit de celui qui est aux commandes de la grande famille politique qui est la leur.
En attendant que ces ministres et vice-ministres entrent officiellement en fonction, il n’était pas question pour Joseph Kabila de rater l’occasion, sans doute, de les féliciter pour leur nomination. Voilà qui justifie la présence des hauts-cadres du FCC à cette réception.
Comme dans toute formation politique qui se respecte, les disciples du «Rais», figurant dans l’Equipe Ilunkamba se sont acquittés de leurs obligations. Il avait également appelé les députés, sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs auparavant.

A tous, il est recommandé loyauté et fidélité envers leur leader. L’opposition à cette recommandation, rappelons-le, avait occasionné la radiation de Bahati Lukwebo, Président de l’AFDC-A, de la méga plateforme. Il sied de noter que Joseph Kabila, à travers le FCC, détient la majorité des membres au sein des principales institutions du pays.

Faire la part des choses
Au départ, il y a eu coalition entre FCC et CACH sur la répartition des postes ministérielles. Ce qui a abouti à la sortie du nouveau Gouvernement que pilote le Premier ministre Sylvestre Ilunga. L’aboutissement heureux de ces résultats était le fruit d’un accord signé entre les deux camps. Cependant, Félix Tshisekedi reconnu légalement en tant que garant du bon fonctionnement des Institutions, mérite tout le respect partant du statut qu’il occupe.

Somme toute, les deux responsables du FCC et CACH étant unies, doivent en principe travailler en étroite collaboration pour l’intérêt primordial du peuple congolais. Des caciques du FCC affirment que l’allégeance faite par les membres du Gouvernement, issus du FCC à Kingakati démontre tout simplement l’œil que garde l’ex-Président Joseph Kabila sur eux, afin qu’ils travaillent sur la vision de son collaborateur Félix Tshisekedi.
Toutefois, ces permanentes excursions des gouvernants FCC à Kingakati ne vont pas détendre l’atmosphère entre les deux partenaires de cette coalition.

Joyce Mpiana

 

Pin It

Statistiques

9925700
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
19820
25770
72327
9636796
818184
938558
9925700

Your IP: 3.234.250.24
2020-09-29 17:41

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg