Flash

Hier, jeudi 8 août, en la salle de conférence Show Buzz, a pris fin la méga conférence sous le thème «la jeunesse congolaise face aux dangers de l’immigration».

Organisée pendant deux jours par les jeunes de l’Asbl Jeunesse Eclairée, ce forum a été appuyé par Clément Kanku qui a, en effet, soutenu et applaudi cette initiative des jeunes du parti MR, dont il est Président. Ces assises de grande envergure, ont permis à la jeunesse de ce parti et aux différents intervenants venus de l’extérieur du pays, ayant pu revenir pour s’installer confortablement en RDC, de mettre en garde les jeunes qui pensent que le bonheur est ailleurs, sous d’autres cieux et plus particulièrement en Europe. C’était pour Clément Kanku, qui a bien voulu accompagner cette ASBL des jeunes, une opportunité pour interpeller les jeunes face à ce fléau et de les conscientiser à se rendre utile dans leur pays. L’occasion faisant le larron, le Président du MR n’est pas allé par le dos de la cuillère et a mis chaque congolais devant ses responsabilités. Il a interpellé également les gouvernants, qui, selon lui, ont faillis et doivent tout faire pour se rattraper. A la jeunesse, il demande du courage et l’abnégation ajoutée à la croyance en soi, pour arriver à corriger les ratés des aînées, ainsi, à combattre efficacement cette mésaventure qu’est l’immigration clandestine.

Avant toute chose, Clément Kanku a tenu à remercier et féliciter les jeunes de l’ASBL Jeunesse Eclairée, présidée par Arnold Kamwanga. Pour lui, cette initiative louable ne pouvait pas tarir dans l’imaginaire. C’est pourquoi, il a tenu personnellement à suivre et à encadrer ces jeunes qui ont mis leurs talents en jeu pour arriver à collecter les fonds et organiser cette conférence de sensibilisation de la jeunesse contre l’immigration clandestine qui met des vies en danger.
Après avoir révisé des images et des vidéos montrant combien la mort et plusieurs catastrophes traquaient ces jeunes soucieux de trouver mieux ailleurs en se donnant au voyage maritime, avec des passeurs qui pour nombreux les utilisent, ayant lui-même des expériences sur cette affaire atroce, le patriote Président du MR n’a pas dit non aux jeunes de son parti. L’immigration clandestine ne cause pas seulement la mort, mais plus tard des troubles psychologiques, surtout sur les filles qui ont subi des violences sexuelles, par manque d’abri, par ces acheteurs des immigrés.

Y’en a marre
Gronde Kanku Clément, qui dit son mea culpa à tous les compatriotes, se reconnaissant avoir failli lui, et ses anciens collègues dans la gouvernance du pays. Il donne la chance à l’alternance et au nouveau régime, même si, pense-il, que «ce n’est pas toujours facile de faire ce qu’on promet une fois au pouvoir, mais on peut y arriver avec beaucoup de détermination et de volonté».
«La RDC a beaucoup des potentialités et peut offrir un cadre de bien-être et de protection à la jeunesse. Mais, c’est une question de gouvernance du pays. Des étrangers viennent de loin, de l’Asie, l’Europe, même de l’Amérique et deviennent riches ici. Pourquoi est-ce que les natifs congolais ne le peuvent-ils pas ? Il y a moyen de s’organiser ici», dit-il.

Les jeunes doivent se prendre en charge
Dans la foulée, Thomas Luhaka, Deo Kasongo, Bernadette Tokwaulu, Deo Nkusu et plusieurs grandes figures politiques venus de la diaspora ont parlé de leurs déboires en dehors du pays. A les en croire, il n’y a pas mieux que chez soi. Et la preuve, c’est le fait qu’aujourd’hui, ils sont comptés parmi les grands. Même si le gouvernement doit mettre les moyens pour que les choses soient bien et que le Congo devienne vivable, ils demandent aux jeunes de développer l’esprit créatif.
Dans son intervention le mercredi dernier, le Professeur Toussaint Tshilombo recommandait une réforme totale dans l’enseignement. Dans son mot, il appelle l’Etat congolais à insérer l’initiation à l’entreprenariat aux jeunes qui arrivent à la fin de leurs études universitaires. Cela les permettra de créer d’ores et déjà des emplois et lutter contre le chômage. Da cette façon, il y aura moins de demandeurs d’emploi dans le pays et moins de chômeurs.

En définitive, Clément Kanku a demandé à la jeunesse de se prendre en charge, de revendiquer son dû et de se mettre au travail. Il a appelé les jeunes à emboiter les pas de la Jeunesse Eclairée, qui s’est coupée en mille morceaux, jusqu’à louer à ces propres fonds une salle, pour conscientiser leurs compatriotes, qui croient encore à la vie meilleure sous d’autres cieux. Au gouvernement, il demande de mettre du sérieux et de procurer un travail à rémunération conséquente à la jeunesse, de façon à la décourager d’aller vers l’immigration clandestine qui cause plus de tort que de bien.

Grâce Kabedi

Pin It

Statistiques

8376424
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
24674
31744
179794
7970533
207466
979134
8376424

Your IP: 3.231.25.104
2020-08-07 17:30

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg