Flash

*Prévue pour ce lundi 29 juillet 2019, la publication du Gouvernement Ilunga Ilunkamba devra attendre. A la place, c’est plutôt l’Accord de coalition FCC-CACH qui a été signé hier, à Fleuve Congo Hôtel, par les deux parties, avant de le remettre officiellement au Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Bien avant, le Chef de la délégation du FCC, le Prof. Néhémie Mwilanya a lu un bref mot de circonstance, avant que Jean-Marc Kabund, Chef de la délégation de Cach ne puisse dévoiler le contenu de cet accord. Puis, c’était l temps pour la signature proprement-dite dudit Accord par les hauts cadres de ces deux plateformes politiques coalisées. Au terme d’âpres négociations et conciliabules, les principales forces politiques en présence, le Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH), se sont finalement mis d’accord sur le partage des postes du Gouvernement qui sera éléphantesque avec 65 membres dont 42 pour le FCC et 23 pour le CACH. Dès aujourd’hui, les premières consultations commencent. Ilunga Ilunkamba, nommé le 20 mai 2019, devra tout faire, pour avoir rapidement son gouvernement en vue de se mettre au travail.

Après une longue attente, et plus de deux mois après la nomination du Premier Ministre Sylvestre Ilunga, les violons se sont enfin accordés entre les familles politiques des deux acteurs majeurs de l’alternance au sommet de l’Etat, Joseph Kabila et Félix Tshisekedi. La récente rencontre décontractée entre ces deux personnalités à la résidence présidentielle de la N’Sele a, sans nul doute, joué un rôle déterminant dans la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.
Tout est parti d’un tweet de François Muamba, un haut cadre de CACH et proche collaborateur du Président Tshisekedi, annonçant la publication ce lundi du Gouvernement par le Premier Ministre lui-même face aux chevaliers de la plume et, dans la foulée, une conférence de presse de la coalition FCC – CACH. Cela s’appelle la paix des braves. Nul n’ignore que le camp Kabila a pris la part du lion dans ce partage du gâteau, soit 42 postes ministériels, alors que celui de Chef de l’Etat, ne s’est contenté que de 23 postes.FCC CACH

Cependant, la grande bataille s’est effectuée sur les ministères stratégiques (Affaires étrangères, Intérieur, Budget, Economie, Défense, Finances, Justice et Portefeuille) qui matérialisent l’effectivité du pouvoir. Sur ce point, ces deux camps se seraient renvoyés dos-à-dos au terme de plusieurs rounds de concertation, avant de se convenir sur un partage fifty-fifty.

D’après les mêmes sources croisées, peu avant la signature de cet accord de coalition, le dialogue permanent au sein de la Coalition a été retenu comme mode de règlement des éventuelles divergences, conflits, couacs, tel celui relatif à la nomination des mandataires à la Gécamines et à la SNCC. «Les linges sales se lavent en famille et non publiquement». Lors de la rencontre de lundi 22 juillet dernier, Tshisekedi et Kabila ont voulu prêcher par l’exemple afin, surtout, d’atténuer la grande tension suscitée par des diatribes et tirs croisés des partisans de l’un ou l’autre camp politique et qui risquait de faire imploser cette grande Coalition, pourtant, nécessaire pour consolider la démocratie et cimenter l’alternance démocratique, après l’investiture historique de Félix Tshisekedi, le 24 janvier 2019, au sommet de l’Etat. Normalement, à dater de ce jour, Sylvestre Ilunga Ilunkamba à qui les deux parties ont transmis cet Accord devant les projecteurs des caméras et la vigilance des professionnels des médias, a du pain sur la planche. Car, en effet, c’est à lui que revient la mission de les consulter en vue d’obtenir les noms de ceux qui devront l’accompagner dans l’accomplissement de sa délicate mission, celle de rapprocher et de servir de trait d’union entre le FCC et CACH et, surtout, entre Félix Antoine Tshisekedi, le Chef de file de CACH et son prédécesseur Joseph Kabila Kabange, l’Autorité Morale du FCC.

Ainsi, la Publication du Gouvernement n’est-elle plus qu’une question de quelques heures, voire de quelques jours. Les choses iront vite, prévient-on, dans les hautes sphères de M. Ilunga Ilunkamba, le nouveau locataire de l’Hôtel du Gouvernement.

La Pros.

 

MOT DE CIRCONSTANCE A L'OCCASION DE LA CONCLUSION DES NEGOCIATIONS FCC-CACH EN VUE DE LA FORMATION D'UN GOUVERNEMENT DE COALITION
Mesdames et Messieurs de la Presse,
Chers compatriotes,
Comme annoncé à travers vos médias, les deux forces politiques composant la majorité parlementaire, à savoir le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement), en sigle respectivement FCC et CACH, ont bouclé, tard dans la nuit de jeudi à vendredi derniers, leurs consultations qu'elles viennent de sanctionner par un procès-verbal circonstancié de clôturer des négociations.
Il ressort des conclusions de ces travaux, une déclaration politique importante annonçant, d'une part, la constitution d'une coalition politique entre le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement, et d'autre part, les principes devant guider Son Excellence Monsieur le Premier Ministre à former son Gouvernement sous peu, avant de le soumettre à la sanction de Son Excellence Monsieur le Président de la République.
Il est bon de préciser qu'une décision conjointe séparée met en place un Comité de Suivi de l'Accord de coalition susvisé, constitué de manière paritaire.
En définitive, au nom de tous mes collègues négociateurs du CACH et du FCC, je voudrais ici rendre un hommage mérité à Son Excellence Monsieur le Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et à son prédécesseur, Son Excellence le Président honoraire Joseph KABILA KABANGE, les deux chefs de files de notre coalition, pour leur sens élevé de patriotisme qui a permis, non seulement d' offrir à notre pays la première alternance démocratique pacifique, mais également, l'aboutissement heureux de ces longues négociations.
Toute notre gratitude enfin à notre population et à nos militants respectifs pour leur confiance et leur patience, ainsi que pour leur soutien inestimable dont la coalition FCC-CACH aura encore tant besoin.
Mesdames et Messieurs, je vous remercie.
Prof. Néhémie MWILANYA WILONDJA
Coordonnateur

 

DECLARATION SOLENNELLE ANNONÇANT LA CONSTITUTION D'UNE COALITION POLITIQUE ENTRE LE CAP POUR LE CHANGEMENT (CACH) ET LE FRONT COMMUN POUR LE CONGO (FCC)

LES FORCES POLITIQUES CACH ET FCC,
Soucieuses de préserver, dans l'intérêt supérieur de la Nation, les acquis mémorables de la passation pacifique inédite de pouvoir du 24 janvier 2019, entre Son Excellence Joseph KABILA KABANGE Président de la République sortant et Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République entrant ;
Considérant l'aspiration du peuple congolais à la paix, au progrès et au mieux-être, telle qu'exprimée lors des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales ;
Constatant qu'au terme des élections du 30 décembre 2018, le peuple congolais a élu, Président de la République, le candidat du CACH et accordé au FCC, une large majorité tant à l'Assemblée Nationale, au Sénat que dans les Assemblées provinciales ;
Tenant à prévenir les crises politiques qui, en cas de cohabitation pourraient, dans notre jeune démocratie, bloquer dangereusement le fonctionnement des Institutions nationales et provinciales, réduisant néant les chances de rencontrer l'aspiration légitime du peuple sus- rappelée ;
Déterminées à éradiquer la pauvreté, indigne d'un pays comme la RDC ;
Engagées à préserver l'indépendance, l'unité et la stabilité du pays, en consolidant la démocratie, l'Etat de droit, l'autorité de l'Etat et la bonne gouvernance, dont la lutte contre la corruption ;
Résolues à cet effet, à mettre en œuvre des réformes institutionnelles ainsi que des politiques publiques propres à créer les conditions propices à une croissance économique forte, durable et aux bénéfices équitablement partagés;
Réaffirmant leur attachement commun aux valeurs du patriotisme au plan politique et de la social-démocratie au plan économique et social ;
Conscientes de leurs responsabilités devant Dieu, la Nation et la postérité ;
Proclament ce qui suit :
1. L'effectivité de la COALITION CACH-FCC pour gouverner ensemble ;
2. L'adoption d'un Programme Commun de Gouvernement CACH- FCC ;
3. La mise en place d'un Gouvernement de coalition CACH-FCC
4. La mise sur pied d'un Comité de Suivi de la mise en œuvre de l’Accord de Coalition.
S'agissant plus précisément du Gouvernement, les deux parties ont convenu et arrêté de procéder à la formation d'un Gouvernement de coalition comprenant, hormis le Premier Ministre, 65 membres dont 48 Ministres et 17 Vice-Ministres, à raison de 23 postes au total pour le CACH et de 42 postes au total pour le FCC.
Fait à Kinshasa, le 29 juillet 2019
Pour le FCC
Prof. Néhémie MWILANYA WILONDJA
Coordonnateur
Pour le CACH
Jean Marc KABUND
Coordonnateur

 

 

Pin It

Statistiques

10751376
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7515
25699
135536
10425374
791491
852369
10751376

Your IP: 34.201.18.139
2020-10-30 06:42

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg