Flash

*C’en est donc fini avec le long suspense. Désormais, Alexis Thambwe Mwamba succède officiellement à Léon Kengo wa Dondo à la tête du Sénat. Et, dans l’accomplissement de ses lourdes tâches, Samy Badibanga Ntita et John Tibasima l’épauleront en assumant, tout au long de cette nouvelle législature, les fonctions de Premier et deuxième Vice-Président.

KaumbaLufunda monte, à son tour, comme Rapporteur avec Marie-Josée Kamitatu Sona en qualité de Rapporteur Adjoint. Eric Rubuye et Lelo Nzazi Rolly deviennent respectivement, Questeur et Questeur Adjoint.
Né le 6 mai à Longa sur les terres bénies du Maniema, Alexis Thambwe Mwamba, 76 ans, a été massivement élu, le samedi 27 juillet 2019 au Palais du Peuple, avec un score de 65 voix contre Bahati qui, après toutes les sanctions encaissées, n’aura récolté, en défintive, que 43 voix. badibanga new

Badibanga Ntita, 56 ans, a été, quant à lui, élu Premier Vice-Président du nouveau Bureau défintif du Sénat avec 60 voix contre Evariste Boshab Mabudj Mabilenge, le Constitutionnaliste, qui a réalisé 44 voix.
Pour les autres postes, il y a lieu de noter globalement qu’après le scrutin, John Tibasima Mbogemu du FCC a été élu 2ème vice-président du Sénat. Il l’emporte avec 63 voix contre Kanyimbu Shindany Michel (44 voix).
Prince Kaumba Lufunda (78 voix) est le nouveau rapporteur du Sénat. Il bat ainsi, à plate couture, le sénateur Jean-Philibert Mabaya (29 voix).
Marie-Josée Kamitatu Sona de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC), a été élue au poste de Rapporteur adjoint du Bureau du Sénat.
Tandis que M. Eric Rubuye avec 80 voix sur les 108, devient le nouveau questeur de la chambre haute du Parlement.
Lelo Nzanzi Rolly a été, enfin, élu Questeur Adjoint avec 63 contre Zagbalafio qui n’a eu que 45 voix.

4 postes dans l’escarcelle du FCC
Dans la balance, le ticket FCC compte quatre postes dans son escarcelle sur les sept initialement visés.
Du côté des autres forces, Badibanga, Marie-Josée Kamitatu Sona et Lelo Nzazi Rolly auront réussi à ramer à contre-courant jusqu’au point d’arracher trois postes clés qui étaient considérés, pourtant, comme une chasse gardée du Front Commun pour le Congo, la méga plateforme dont Joseph Kabila Kabange, lui-même, Sénateur à vie et Président de la République Honoraire, demeure encore jusqu’à preuve du contre, l’Autorité Morale.
Modeste Bahati Lukwebo, le candidat malheureux à la Présidence du Sénat, ne s’en est pas sorti abattu.
A l’en croire, cette élection aura permis à la scène politique congolaise d’enregistrer que l’AFDC et Alliés, sa plateforme politique, qui n’avait au départ que 11 Sénateurs, est devenue, dorénavant, une force politique incontournable de la Majorité.

Si bien qu’en vertu de son poids politique et de la trempe de ses animateurs, elle devra, à tout prix, être associée à la gestion de la Res Publica.
Il promet, pour ce faire, de mettre son expertise à la portée du nouveau du Sénat dont il salue, en même temps, l’élection de ses animateurs, en commençant, évidemment, par Alexis Thambwe Mwamba, Samy Badibanga et consorts.

LPM

 

Pin It

Statistiques

9925931
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
20051
25770
72558
9636796
818415
938558
9925931

Your IP: 3.234.250.24
2020-09-29 17:55

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg