Flash

Des affiches géantes dès l'entrée principale du Palais du peuple. Tout feu, tout flamme ! La campagne électorale entamée depuis hier, mercredi 24 juillet 2019, va se clôturer finalement aujourd’hui selon l’almanach publié par l’équipe Mamboleo.

Des candidats à différents postes du Bureau définitif du Sénat, certains se sont déjà exprimés devant les Sages de la République. Il s’agit de Modeste Bahati Lukwebo, Alexis Thambwe Mwamba et Eric Makangu, les trois principaux prétendants au perchoir du Sénat. Les candidats aux postes de 1er Vice-président et 2ème vice-président avaient également présenté leurs programmes d’actions. La surprise de la première journée était le désistement inattendu du prétendant Georges Eric Makangu en faveur de son aîné Thambwe Mwamba, après qu’il ait pourtant présenté sa personne ainsi que sa vision.

Projet ambitieux !
Comme de coutume, Modeste Bahati Lukwebo était la première personne à prendre la parole. Axant son programme de société sur 7 points, l’autorité morale du regroupement politique AFDC-A compte transformer positivement le social des congolais. Pour ce faire, il a sollicité les suffrages de ses collègues Sénateurs, pour matérialiser cette vision. Dans son programme, il promet la prise en charge réelle des sénateurs et des membres de leurs familles ; l'amélioration de la qualité de vie du personnel administratif de la Chambre haute du parlement; la production quantitative et qualitative des lois ; le Contrôle parlementaire efficace de l'exécutif; la défense effective des intérêts des provinces dont le sénat est l'émanation, la démocratie parlementaire expression libre des sénateurs ; et enfin la diplomatie parlementaire. Il a, par ailleurs, insisté sur le rôle que va jouer le Sénat pour la consolidation de la démocratie et l'amélioration des conditions sociales de la population sous son leadership. Auparavant, cet ancien Ministre d’Etat du plan et membre de la société civile autrefois, avait rendu des hommages au Chef de l’Etat actuel, Félix Tshisekedi, ainsi que son prédécesseur Joseph Kabila, pour cette alternance en douceur au sommet de l’Etat. Après qu'il ait présenté son projet, son principal challenger, Alexis Thambwe Mwamba a été soumis au même type d’exercice, cela avant que Georges Eric Makangu, quoiqu’indépendant, puisse se désister en faveur du Candidat du ticket Front commun pour le Congo.

Renforcement de la place et le rôle du Sénat
A son tour, Thambwe Mwamba, le même qui se présente comme étant un Candidat idéal qui attend mettre son expérience au service de la patrie, pense conforter le positionnement et le rôle du Sénat à travers un modus operandi efficient. «Notre vision pour la Chambre haute allie à la fois l'impérieuse nécessité de conforter le positionnement et le rôle du Sénat au sein des institutions de la République, mais également d'asseoir le contrôle de l'action gouvernementale en étroite collaboration avec l'Assemblée nationale », a-t-il lâché devant ses collègues Sénateurs, au cours de son audition. Avant d’y arriver, a-t-il martelé sur trois points essentiels dans sa communication. Premièrement, la place qu'occupe et que devrait occuper le Sénat. Deuxièmement, le
Modus operandi du Sénat. Et troisièmement, les perspectives d'avenir. Sur ce, il ne jure que sur le renforcement global de l’efficacité de la Chambre haute du parlement.
Voilà pourquoi, Thambwe Mwamba, au perchoir du Sénat, va s’engager à réaliser des grandes actions pour améliorer les conditions sociales et se pencher sur les grands textes de société notamment, ceux de la bio thétique des libertés publiques, ceux liés aux questions de préservation et biodiversité. En gros, il a laissé entendre que le Sénat va devenir réellement une "Institution de référence, une institution phare". A noter qu'au poste du 1er Vice-président, Evariste Boshab et Samy Badibanga ont aussi présenté leurs projets. Les candidats rapporteur, rapporteur adjoint, questeur- questeur adjoint vont exposer ce jeudi.

Campagne exubérante
Le siège du Parlement est embelli des effigies des candidats aux différents postes du Bureau de la Chambre haute. Des groupes de danseurs avec sifflets et vuvuzela sont à l'œuvre, créant un vacarme assourdissant. La bataille de communication est à la hauteur du rendez-vous. A cette allure, d’ici le samedi 27 juillet le jour du scrutin, cette effervescence laissera sans nul doute la place au suspens. L’on rappelle que 18 candidatures ont été retenues à l'issue de la période de dépôt. Il s'agit de Alexis Thambwe, Modeste Bahati et Makangu Kabongo; Samy Badibanga, Evariste Boshab et Sanguma Temongonde au poste de 1er vice-président; Kanyimbu Michel et Tibasima Mbongemu au poste de 2ème vice-président; Kaumba Lufunda et Mabaya Gizi Amine au poste de rapporteur; Kamitatu Sona Marie au poste de rapporteur adjoint; Goya Kitenge Bijoux, Loando Guy et Rubuye Hakizimwami Eric au poste de questeur; Lelo Nzazi Rolly, Nikomba Madeleine et Zagbalafio Angala Jean-Pierre au poste de questeur adjoint. La campagne électorale va s'achever demain jeudi 25 juillet. Les élections auront lieu samedi 27 juillet.

Merdi Bosengele

Pin It

Statistiques

9835874
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10494
30514
199078
9434426
728358
938558
9835874

Your IP: 34.205.93.2
2020-09-26 08:05

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg