Flash

La date du 30 juin 2019, contrairement aux années passées, s’annonce avec une toute autre ambiance que celle connue. Cette année, la RD. Congo est appelée à la méditation, qui sous-entend la tenue d’aucune activité, en marge de ce 59ème anniversaire d’indépendance.

Toutefois, c’est ce même jour marquant la liberté qui est choisi par la coalition Lamuka, pour une marche sur toute l’étendue du territoire national, en vue de dire non aux antivaleurs et les invalidations de ses députés et sénateurs. Et donc, les congolais se retrouvent face à deux voies : celle de méditer en marge de l’indépendance ou celle de marcher, en guise de protestation.

Les autorités ont fait savoir que la RD. Congo se projette dans les préparatifs du 60ème anniversaire de l’indépendance. Sur ce, cette méditation ainsi décidée pour cette année s’étend dans la ligne d’adopter certains mécanismes qui permettraient de résoudre les problèmes qui freinent, jusqu’à ce jour, l’émergence du pays. D’où, les dirigeants, ayant décidé ainsi ont le devoir, partant de ces moments de cogitations, de tabler mordicus sur ces questions liées à cette stagnation du pays depuis 1960. D’autant que nombreux soutiennent que le Congo-Kinshasa, 59 ans après, aurait juste vieilli mais sans grandir. Ce problème du développement, d’après certains observateurs, serait dû, au manque d’unité. Déjà, à la même date du 30 juin, alors que les autorités convient à la méditation, la coalition Lamuka confirme sa marche. Une décision qui, en amont, était communiquée le 12 juin, par Martin Fayulu, avant un appel à mobilisation signé par les cinq leaders et rendu public le mercredi 26 juin dernier. Interviewés dans cette foulée par votre journal, des scientifiques ont eu à saluer cette pensée qui prône la réflexion et le calme. « Ramener tous les Congolais à la méditation en cette date qui symbolise l’indépendance de la République Démocratique du Congo a été une idée riche et réfléchie du gouvernement Congolais. Comment défiler et fêter lorsque le pays va mal ? », S’est interrogé un d’entre eux. Pour ce dernier, la méditation, qu’elle soit collective ou individuelle, est une forme d’intériorisation dans la problématique des stratégies devant contribuer à l’évolution de la RDC.

Cependant, quelques autres opinions entrevoient une certaine contradiction entre ‘’les dires et les faires’’. Les congolais vont devoir méditer en marchant ou méditer simplement ? ou encore, se séparer entre la méditation ou la marche ? Interrogation en suspens. Par ailleurs, puisqu’il s’avère que l’unité demeure la véritable base d’une nation. D’où, le nécessaire serait que toute la classe politique se mette ensemble en vue de régler les divergences afin d’évoluer ensemble dans l’intérêt supérieur de la RD. Congo.

Ketsia Boluwa

 

Pin It

Statistiques

9969453
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9568
27231
116080
9636796
9568
852369
9969453

Your IP: 18.207.106.142
2020-10-01 07:03

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg