Flash

BAN2

 

À l'ère et à l'heure de l'éclosion des NTIC (nouvelles technologies de l'information et de la Communication), la Corée du Sud se présente comme un tremplin sur lequel peut s'appuyer la République démocratique du Congo pour le développement de son secteur du numérique et de la Communication. Grâce à la politique mise en place par les autorités coréennes pour répondre à un besoin pressant lié à l'information, ce miroir d’Asie dispose à ce jour d'un centre des médias, d'une commission d'arbitrage spécialisée dans la régularisation du contenu médiatique sur le territoire coréen et bien d'autres instances spécialisées en la matière. Tenez, deux semaines durant, du 06 au 19 de ce mois de novembre, l'Agence coréenne de coopération internationale ( Koica) a organisé, à l'attention d'une forte délégation de professionnels des médias congolais, en Corée, une formation de haut niveau consacrée au "renforcement des capacités pour le suivi des médias de communication publique en République démocratique du Congo".

C'était, en effet, une opportunité offerte à Tito Ndombi, Président sortant du Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication, et à l'ensemble de l'équipe, de s'inspirer de l'expertise coréenne en vue d'un véritable changement de narratif dans le secteur des médias en RD Congo.

Une initiative qui va permettre à chacun des membres de la délégation de contribuer, par son travail, au rayonnement  de la presse congolaise, a reconnu Tito Ndombi, lors de la cérémonie de clôture de la formation, vendredi 18 novembre, dans la salle de conférence de Gravity Hôtel, à Pangyo. Lors de cette cérémonie même, sanctionnée par la remise des certificats,  les hôtes de l'agence coréenne de coopération internationale (Koica) ont plaidé, à travers une série de plans d'action dévoilés, pour l'appui de Séoul aux efforts engagés par les autorités congolaises pour la modernisation des médias publics, notamment l'agence congolaise de presse, la RTNC. Ils ont aussi proposé la création d'un centre congolais des médias,  qui aura comme principale mission l'amélioration de la qualité  du contenu à diffuser aussi bien à la radio qu'à la télévision. Le responsable de l'agence sur place à la cérémonie d'au revoir a affirmé, pour sa part, la disponibilité de son pays à accompagner la RDC vers ces horizons. Un pari visiblement gagné par la Koica/RDC, qui a bénéficié du concours de Jo Jaichel, ambassadeur de Corée en RDC,  pour le déplacement de la délégation congolaise.

Conformément au  programme, les participants à cette formation ont été outillés notamment sur la vision de la radiodiffusion publique et stratégie de réponse future; la communication de la gestion de la crise du Gouvernement coréen, enquête PR et mesure de l'effet et l'établissement d'un plan d'action ; Presse d'intérêt et nouvelle méthode de la création des opinions publiques ; politiques  à travers les émissions télévisées. José Nawej, Éditeur du journal Forum des As, André Mutombo, Secrétaire général à la communication et médias, Yanick Kimbuta, DG de la chaîne Kin 24, Bienvenu Marie Bakumanya, DG de l'ACP, Oscar Kabamba, directeur à la RTNC, Sandra Nyangi, journalistes à la RTNC, Gaëtan Kubaburanzhi, journaliste de la chaîne Télé 50, André Kalombo, directeur au ministère de la communication et médias, étaient parmi les membres de cette délégation qui a regagné Kinshasa, samedi 19 novembre, mains pleines de cadeaux leur offerts par la haute hiérarchie de l'agence coréenne de coopération internationale (Koica).

Gloire Mfemfere, Envoyé spécial à Séoul

Pin It

Statistiques

26460041
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8007
18804
83392
26188710
174861
690642
26460041

Your IP: 40.77.167.68
2022-12-07 09:30

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg