Flash

BAN2

 

C’est  une  règle  générale : l’homme qui réussit le mieux dans la vie est celui qui détient la meilleure information ». Benjamin Disraeli. (Par Jean Joseph Ngandu Nkongolo, Anthropobibliologue, Expert en Anthropobibliologie du Travail, Formateur Psycho Socio Professionnel et Chercheur à l’Observatoire Congolais du Travail) Chères lectrices, chers lecteurs; 1. L’agression de la RDC par le Rwanda est un fait vrai et évident. Dans livre Rwanda, la vérité sur l’opération Turquoise : quand les archives parlent enfin, Charles Onana montre que l’idée de cette entreprise inhumaine remonte aux années 1994. 2. Le progrès et succès du Rwanda dans cette entreprise a suscité et suscite encore beaucoup de questions notamment celles relatives au rôle que doit jouer l’Organisation des Nations Unies pour mettre fin à cette agression qui endeuille la RDC, l’Afrique et le Monde avec un record de plus de dix millions de morts. 3. Dès lors, il importe de rappeler que les finalités de l’Organisation des Nations Unies sont consignées dans la Charte conclue à San Fransco le 26 juin 1945. 4. Dans cette charte, « les peuples des Nations Unies sont résolus notamment à vivre en paix l’un avec l’autre dans un esprit de bon voisinage ». 5. Tout compte fait, cette charte est donc la norme qui doit être respectée par les membres de l’Organisation des Nations Unies pour atteindre les buts de cette organisation. Ses buts sont énoncés à l’article 1er de cette charte. Je cite entre autres, «  maintenir la paix et la sécurité internationale et à cette fin prendre les mesures collectives en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix et réprimer tout acte d’agression ou rupture de la paix(…). ». 6. La raison d’être de cette charte est d’imprimer le caractère humain aux actes des membres de l’Organisation des Nations Unies. 7. Certes, l’humanisme libère l’homme de toute parente biologique initiale et des instincts grégaires. L’humanisme s’acquiert dans la communauté humaine par la qualité morale et politique des actions. C’est ici qu’il convient, en ce qui concerne les actions dans toute communauté humaine, d’évoquer la théorie normative de Jon Elster qui montre que la norme sert de guide à la pratique, elle a potentiellement une fonction d’encadrement et de régulation de l’action. 8. Je pense que l’Organisation des Nations Unies a pour vocation d’être une grande communauté humaine dans laquelle le non-respect des normes doit être compris comme une négation de l’humanité. 9. C’est alors qu’il faut se demander comment le Rwanda qui est membre de l’ONU depuis 1962 viole –t-il systématiquement la charte des Nations Unies par son agression continue de la RDC sans qu’il ait des sanctions des autres membres de cette grande Communauté humaine ? 10. Où sont passées les Organisations Internationales de défense des droits humains ? l’agression rwandaise s’accompagne de violations massives des droits de l’homme : les femmes sont violées, les enfants sont enrôlés de force dans les groupes armés, les enfants, femmes et les hommes meurent de faim, des maladies, des balles, de désespoir. Pas plus tard que hier nous avons appris comment les rebelles du M 23 ont pillé les cantines scolaires dans 6 écoles de Rutshuru notamment à Kiwandja. 11. , Une autre question qui traverse mon esprit est celle de savoir pourquoi le Rwanda excelle –t-il dans l’agression de la RDC et des violations des droits de l’homme ? La réponse à cette question est que les violations des normes non punies rendent leurs auteurs très zélés. 12. Une autre réponse à cette même question est donnée par Adolphe Muzito qui préconise ceci, à sa 3ème recommandation parue au quotidien Prospérité n°5949 du 31 octobre 2022, « Ne négocier ni avec le Rwanda, encore moins avec le M23, mais avec leurs maîtres ». 13. Cette recommandation me fait penser à un soutien que bénéficie le Rwanda de ses maîtres dans son agression de la République démocratique du Congo. Le silence de ce qu’on appelle « Communauté internationale »  face  à  cette tragédie semble appuyer cette thèse. 14. Evidemment, je me suis forgé cette ferme conviction du soutien du Rwanda par les maîtres du monde. Je ne pensais pas que l’on pouvait encore retrouver Rwanda via le M23 avec les effets militaires rwandais sur le sol congolais. après la communication du Président de la République démocratique du Congo à la 77ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies 15. Dans sa communication ci-haut citée, le Président de la RDC a, tout en rappelant certains objectifs de l’ONU, dénoncé l’implication du Rwanda dans l’insécurité qui a mis en péril la paix et la jouissance des droits de l’Homme à l’Est de la RDC. 16. A cette même occasion, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a réitéré la demande du gouvernement congolais adressée au Président du Conseil de sécurité de distribuer officiellement aux membres du Conseil de Sécurité le rapport des Experts de l’ONU sur la situation sécuritaire à l’Est de la RDC et de le faire examiner par ce dernier afin d’en tirer toutes les conséquences. 17. Tshisekedi Tshilombo prévenait sur le fait que le non examen en présentiel de ce rapport était, d’un côté, encourager le Rwanda à continuer son entreprise inhumaine en RDC et, de l’autre, confirmer la suspicion des congolais sur la partialité de l’ONU ainsi que la complicité de certains de ses membres dans cette entreprise inhumaine et hanteuse. 18. Cette prévention renvoie à l’existence même de la Charte de l’ONU. En effet, conclue en 1945, j’imagine que la plupart des initiateurs de la Charte de l’ONU ne sont plus en vie. Même s’ils sont encore en vie, ils ne sont plus actifs dans les organes décisionnels de l’ONU. 19. Ainsi par respect et honneur aux initiateurs de la Charte de l’Organisation des Nations Unies, les successeurs dev raient constamment respecter l’esprit et la lettre d’humanité de cette charte afin de réaliser les missions pour lesquelles l’ONU a été créée. 20. A dire vrai, les initiateurs de la Charte de l’ONU ont légué la responsabilité de respecter et faire respecter l’esprit et la lettre d’humanité de la Charte à leurs successeurs. C’est ce qu’ils ont écrit dans le préambule de cette Charte en ces termes : « Nous, peuples des Nations Unies, résolus à préserver les générations futures du fléau de la guerre qui deux fois en l’espace d’une vie humaine a infligé à l’humanité d’indicibles souffrances ». 21. Hélas, ce sont ces indicibles souffrances que le Rwanda impose aux congolais au nom de son hégémonie et ce, au vu et au su de l’ONU. Les propos tels que « l’ONU exhorte les groupes armés à cesser immédiatement les hostilités » n’ont qu’une valeur déclarative. Sans force coercitive ni punitive, les groupes armés, qui sont prédateurs des ressources naturelles de la RDC qu’ils pillent durant des décennies avec l’accord et la bénédiction du Rwanda et ses maîtres, ne peuvent pas quitter le sol congolais. 22. Dans une déclaration publiée par le quotidien Prospérité du 28 octobre 2022, le Président du Mouvement de Rév eil de la Jeunesse Congolaise, Me Mbaya Ntita Jhon, précise que les propos du Secrétaire Général de l’ONU selon lesquels les rebelles du M23 sont mieux équipés en armes que les forces onusiennes en RDC sont un aveu d’échec et un abandon de la RDC par l’ONU. 23. La déclaration de cet acteur politique sur l’aveu d’échec du Secrétaire Général de l’ONU et l’abandon de la RDC par l’ONU peut dans une certaine mesure confirmer la these de suspicion des congolais sur la partialité de l’ONU et la complicité de certains de ses membres dans l’entreprise inhumaine rwandaise en RDC. Comment un groupe d’individus terroristes du M23 soutenu par un petit pays peut-il être plus fort qu’une organisation internationale de plus ou moins 193 pays ? C’est ici que l’impartialité de l’ONU est mise à l’épreuve par rwandaise. 24. L’agression rwandaise empêche les congolais qui habitent l’Est de la RDC à disposer librement de leurs richesses et de leurs ressources naturelles conformément à l’article 1er point 2 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques. Cette agression est symptomatique d’une idéologie calfeutrée du cannibalisme et qui viole les normes internationales. Pourtant, ce sont ces normes à la base de la rationalisation et humanité des actes des hommes. 25. Dorénavant aucune organisation d’hommes épris d’humanité ne peut ni collaborer ni soutenir le Rwanda dans son entreprise inhumaine. Et, les congolaises et congolais en ont largement pris conscience. Ils connaissent le jeu et ses joueurs. J’ai fait ma part. Si vous êtes intéressés par cette lettre sociale congolaise, rejoignez la coupe pleine au numéro + 243 994 994 872  et    à  l’e-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour la suite. Fait à Kinshasa, le 17 novembre 202

Pin It

Statistiques

26459790
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7756
18804
83141
26188710
174610
690642
26459790

Your IP: 66.249.76.172
2022-12-07 09:15

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg