Flash

BAN2

 

C’est dans un twett lapidaire que la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC) a publié, dimanche 13 novembre, un communiqué annonçant le report des discussions sur la paix entre le gouvernement et les groupes armés au lundi 21 novembre prochain. Rien de plus sur les participants, le nombre de délégations devant y prendre part avant d’évoquer le temps que prendra cette rencontre. “La prochaine session du dialogue de paix sur la situation dans l’Est de la RDC est prévue pour commencer le 21 novembre à Nairobi”, a-t-on annoncé.

Initialement prévu mercredi 16 novembre, ce forum sur la situation dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), se tient dans un climat tendu des affrontements sur le terrain. Le facilitateur désigné par la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) dans le volet politique du processus de Nairobi,  Uhuru Kenyatta a poursuivi hier mardi ses contacts. Entretemps, au cours d’un entretien accordé à la radio onusienne, dimanche 13 novembre 2022, il a exprimé son indignation face aux attaques des groupes armés occasionnant la mort innocente de plusieurs Congolais dans la partie Est de la RDC.

«Nous sommes ici parce que nous sommes aussi consternés par ce qui se passe dans le pays. Les Congolais sont tués innocemment, on leur impose la guerre. Nous sommes-là pour échanger avec le gouvernement et avec les Congolais pour voir comment nous pouvons ramener la paix dans le pays et amener la solidarité entre les différentes communautés et ethnies », a affirmé Uhuru Kenyatta, qui a, dans le même registre, exhorté tous les combattants des groupes armés à déposer les armes afin de faire régner la paix dans l’Est du pays.

Le facilitateur de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est a aussi appelé l’ensemble de la population congolaise à l’unité, au patriotisme, au vivre et travailler ensemble.

«Sachez que les armes ne font seulement des victimes, elles ne peuvent jamais vous amener le développement et la richesse […] Il y a ceux qui viennent d’ailleurs pour vous diviser. Mais ils ne vous divisent pas parce qu’ils vous aiment. Ils vous divisent pour leurs intérêts qu’ils cherchent dans votre pays », a-t-il renchéri.

Agenda de contacts

Après avoir rencontré successivement le dimanche 13 novembre, le chef de l’État Félix Tshisekedi ainsi que Bintou Keïta, cheffe de la MONUSCO, c’est ce lundi 14 novembre que l’ancien Président Uhuru Kenyatta a entamé à Kinshasa, des consultations avec les différents acteurs étatiques et ceux de la société civile. Au programme, il est prévu un échange avec les représentants des communautés kivuciennes et une rencontre avec le bureau de l’Assemblée nationale, du Sénat, ainsi que le Premier ministre et les ministres désignés.

Il est également prévu d’autres rencontres avec les chefs des missions diplomatiques des pays membres de la Communauté d’Afrique de l’Est : Burundi, Kenya, Ouganda, Tanzanie et Soudan du Sud, les chefs des missions diplomatiques : Angola, Sénégal, Afrique du Sud, Allemagne, Suède, Norvège, Italie, Espagne, Belgique et Hollande, les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, le chef de la délégation de l’Union européenne en RDC, la représentante du président de la Commission de l’Union africaine en République démocratique du Congo, la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies, ainsi que le directeur des opérations de la Banque mondiale, sont également prévues.

Emma Muntu

Pin It

Statistiques

26460698
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8664
18804
84049
26188710
175518
690642
26460698

Your IP: 185.191.171.23
2022-12-07 10:16

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg