Flash

BAN2

 

Nos aïeux ont subi la méchanceté et l'oppression de l'homme blanc, ravalés au rang des esclaves à cause de leur insoumission, leur obéissance n'était qu'apparente mais leur résistance était cachée dans leurs  cœurs.

1850 - 1960, soit un siècle d'hégémonie européenne en Afrique, nos parents ont réussi à externaliser la résistance longtemps cachée dans leurs   cœurs. Les indépendances des pays d'Afrique sont le fruit de la résistance accumulée et consolidée durant toute la période coloniale. 

La disparition des pères de l'indépendance, suivie du vent de la dictature en Afrique, a essayé de dénaturer le sens de la résistance.  

1965, en RDC devenue Zaïre, la dictature du Marchal Mobutu, sous la bénédiction des USA, réussit à clochardiser bon nombre de nos compatriotes et à réduire au silence même les plus résistants, à cause des représailles et des expéditions punitives. 

On notera, au cours de ce régime autoritaire, que le patriarche Etienne Tshisekedi wa Mulumba, fut le modèle de résistance démocratique dont vous êtes l'héritier biologique et idéologique. 

Sa lutte farouche, non violente et pleine des valeurs républicaines, a donné raison au peuple congolais de croire en son fils et de l'élever à la tête de la géante RDC, et ce, après une autre longue lutte contre le régime autarcique et infernal du Président Joseph Kabila.

Janvier 2019 - Octobre 2023, vous voici à la tête de notre Congo, vous battant jour et nuit contre les forces visibles et invisibles afin de revendiquer la dignité de ce peuple !

Votre volonté manifeste tendant à ramener la paix à l'Est du pays et à sécuriser nos frontières contre les incursions de nos ennemis, n'est plus à prouver. 

Combien de pressions dirigées contre votre personne tant au niveau interne qu'au niveau international, vous contraignant à livrer ce pays entre les mains de l'ennemi et à sacrifier votre peuple ! 

En effet, vous vous êtes montré résistant jusque-là !

Au cours de deux premières années de votre mandat présidentiel, nous vous avons vu  résister à la ruse et la voracité de vos adversaires-alliés, la création de l'Union Sacrée pour la Nation en était la conséquence logique. Elle aurait pu être un corollaire avantageux pour le peuple, s'il elle reposait sur un recrutement qualitatif des animateurs et sur la sanction exemplaire de tous les contrevenants ! 

A ce stade Monsieur le Président, votre résistance pratique contre les antivaleurs qui ruinent la gouvernance publique est encore attendue !

Ce peuple est conscient que toutes les fois que vous choisissez de prendre les bonnes décisions pour son bien-être présent et futur, autant la pression européenne et occidentale augmente, autant nos voisins véreux menacent d'assiéger le pays pour vous en dissuader.  Monsieur le Président, vous pouvez encore résister, c'est possible !

Récemment, Monsieur le Président, vous avez prêché par un modèle de résistance diplomatique unique, lorsque votre réplique à la pression des Etats-Unis d'Amérique au sujet de l'exploitation de nos 6 blocs pétroliers, s'est avérée intransigeante. 

Dois-je rappeler ici,  que ce projet salutaire mérite un soutien total du peuple congolais, en ce qu'il permet à la RDC d'atteindre l'indépendance économique et financière pour le bien-être des générations présentes et futures, à l'instar du Nigeria et de l'Angola.

Votre résistance, Monsieur le Président, devrait être là résistance du peuple congolais en général que je ne cesse d'inviter, depuis plusieurs jours, à se réveiller de la distraction et de la paresse, et s'armer de solidarité, d'unité et du patriotisme.

Résistez au dialogue interminable et improductif avec nos ennemis, Monsieur le Président. La guerre du Kivu et de l'Ituri ne se terminera pas, ni sous votre mandat, ni sous le mandat de vos successeurs, si l'on prend goût à négocier régulièrement avec nos ennemis et à les intégrer sciemment dans la gestion des affaires sacrées de notre pays.

L'Europe et l'Occident se montrant actuellement hostiles à nos intérêts, méritent désormais que vous leur réserviez une résistance sage et courtoise, vous le faites déjà sous l'admiration de tous les compatriotes. 

Monsieur le Président, je soutiens votre résistance  contre tous les maux qui rongent le développement de notre pays, d'où qu'ils viennent.

Résistez encore et toujours !

Me Jean Bosco Badibanga

Avocat congolais

Chercheur Indépendant

Acteur politique

Pin It

Statistiques

26207670
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
6079
12881
18960
26029955
613132
703090
26207670

Your IP: 64.124.8.31
2022-11-28 07:11

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg