Flash

BAN2

 

Le vice-gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gérard Mulumba  «Gecoco », a saisi le tribunal de paix de Kinshasa/Matete contre la femme de l’ancien vice-président de la Chambre basse du Parlement  Jean Marc Kabund. Il s’agit de Christine Kasongo Mikombe accusée par Gecoco d’injures publiques, imputations dommageables et dénonciations calomnieuses.

C’est en principe le jeudi 6 août qu’il devra comparaitre en citation directe. Dans sa plainte, l’adjoint de Gentiny Ngobila demande aux juges du Tripaix Matete de condamner Christine Kasongo Mikombe aux peines prévues pour ces préventions, d'ordonner son arrestation immédiate, de la condamner à lui payer les dommages et intérêts de 1.500.000 USD et à payer les frais de justice liés à cette affaire.

« …dans une série des vidéos parues dans les réseaux sociaux en date du samedi 10 septembre de l’année en cours ici à Kinshasa, la citée s’est permise de se faire filmer par ses acolytes, pendant qu’elle tenait des propos diffamatoires, injuriant et humiliants à l’endroit de mon requérant son Excellence monsieur le vice-gouverneur de la ville-province de Kinshasa Mulumba Kongolo wa Kongolo Gérard », lit-on dans la citation directe.

Guerre de leadership à Kingabwa

Nul n’est besoin de rappeler que Jean-Marc Kabund et Gérard Mulumba se disputaient le leadership de ce quartier de Kingabwa. Chacun de son côté cherchait à s’attirer la sympathie des combattants qui y résidaient. Ils rivalisaient d’ardeur dans les œuvres sociales diverses au bénéfice de la population. On parle notamment de pont, d’un stade et autres travaux d’utilité publique. Une haine entre les deux personnalités qui va finir par se dévoiler au grand jour.

Dans une vidéo qui a embrasé la toile dont on attribue la diffusion à la femme de Jean-Marc Kabund quelques jours après le transfert de son mari à la prison centrale de Makala, celle-ci accuse le vice-gouverneur Gecoco Mulumba d’avoir commandité une opération de saccage de sa villa de Kingabwa dans la commune de Limete.

Pour enfoncer le clou, elle a réitéré les mêmes accusations auprès des autorités de Mission de l’organisation des Nations Unies pour la stabilisation au Congo (Monusco) affirmant être en danger, elle et les enfants, depuis l'arrestation de son mari. Mme Christine Kasongo Mikombe, l’épouse de Kabund, accuse le vice-gouverneur d’être à la base de cette situation d’insécurité dont elle est victime.

Ce dossier survient alors que le procès de Jean-Marc Kabund suit son cours autour d’une mise en liberté provisoire. Il est détenu à la prison centrale de Makala pour outrage au chef de l’État, outrage au parlement, outrage au gouvernement et propagations des faux bruits.

Emma Muntu

Pin It

Statistiques

26460487
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8453
18804
83838
26188710
175307
690642
26460487

Your IP: 44.197.198.214
2022-12-07 10:00

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg