Flash

BAN2

 

Une prise en charge urgente avait alors été recommandée lors du prononcé de l’arrêt de la remise en liberté provisoire de François Beya, l’ex-conseiller spécial à la sécurité du Président Félix Tshisekedi ce mardi 16 août 2022. Le procureur ne s’était pas opposé à la demande lorsque les juges ont pris l’affaire en délibéré. Mais, il a souhaité cependant que le procès ne soit pas retardé. Selon une source mieux informée, François Beya, Malade et affaibli, va se rendre en France dans les prochaines heures pour des soins médicaux appropriés.

Il était détenu dans la prison centrale de Makala, à Kinshasa, depuis le 4 avril dernier. Il avait auparavant passé deux mois dans les locaux de l’Agence nationale de renseignements (ANR), où il avait été conduit après son arrestation le 5 février.

François Beya, 67 ans, est jugé avec son secrétaire particulier, deux colonels et une commissaire supérieure principale de la police. Ils sont tous poursuivis pour « complot et offense contre la personne du chef de l’État », « violation de consignes » ou « incitation des militaires à commettre des actes contraires au devoir et à la discipline ». Les nouveaux juges ont refusé la liberté aux autres co-accusés, faute de preuves médicales.

H.Mposhi

 

Pin It

Statistiques

24936369
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
14087
30834
169782
24594961
44921
682697
24936369

Your IP: 34.204.10.211
2022-10-02 13:58

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg