Flash

BAN2

 

Le mouvement de réveil de la jeunesse congolaise, MRJCO en sigle, parti cher à Me John Mbawa crève l’abcès, sur la situation sécuritaire qui prévaut à l’Est de la République démocratique du Congo, quant au soutien malin du Rwanda. A travers une déclaration faite dernièrement, le mouvement appelle le gouvernement de la RDC à déférer Paul Kagame, présumé parrain des tueries dans la partie orientale du pays, devant les instances judiciaires internationales, ainsi pour qu’il réponde de ses actes. A cet effet, le MRJCO souhaite que la RDC s’attache plus aux Nations Unies, pour un lobbying plus probant.

«Le MRJCO considère que le régime de Kigali, avec à la tête le dictateur Paul Kagamé, est et reste le seul auteur de guerre d’agression, de déstabilisation, d’occupation, génocide, de massacres, de crimes de guerre et crimes contre humanité, de pillage des ressources naturelles de la RD-Congo ainsi que des violations massives des droits de l’homme commis en RD-Congo et devra tôt ou tard répondre de ses actes devant la justice internationale.

Le MRJCO invite le gouvernement RD-congolais à traduire le président Paul Kagame et le Rwanda devant les instances judiciaires internationales notamment la devant la Cour pénale internationale -CPI- et la Cour internationale de justice -CIJ- afin que la RD-Congo soit rétablie dans ses droits et indemnisée», a d’entrée de jeu lâché Me John Mbawa, président national du MRJCO.

Cette formation politique appelle le Conseil de sécurité de l’ONU à ‘’prendre ses responsabilités en prenant des sanctions exemplaires contre le Rwanda, pour avoir agressé un pays membre de l’ONU et invite les organisations africaines et régionales à faire de même’’.

Non à la MONUSCO

Nonobstant son souhait de voir le gouvernement congolais collaborer avec les Nations Unies et ensemble mettre en place un Tribunal pénal international pour juger les responsables de tous les crimes commis en RD-Congo depuis 1996, le MRJCO s’aligne du côté de la population, qui exprime son ras-le-bol sur  la présence des casques bleus en terre congolaise. Il réitère, encore une fois, la décision du départ imminent de la MONUSCO et invite la population à multiplier des actions pacifiques.

«Le MRJCO exige le départ immédiat de la MONUSCO et demande au gouvernement RD-congolais de procéder à l’évaluation du Plan de retrait progressif et échelonné de la MONUSCO qui devait s’achever en 2024. Nous considérons que la MONUSCO a lamentablement échoué sa mission en RD-Congo en tuant les Civils quelle est appelée à protéger et à sécuriser et doit plier bagage».

Par ailleurs, le MRJCO salue la visite du secrétaire d’Etat américain Antony Blinken en RD-Congo, et le fait qu’il ait déclaré que les USA apportent leur soutien à la médiation entamée par le Président Angolais Joao Lourenco et kenyan Uhuru Kenyatta pour ramener la paix à l’Est de la RD-Congo. En outre, le MRJCO note son regret sur la réaction de l’homme d’Etat américain. Il condamne le discours de Blinken et indique que ce dernier n’a pas ouvertement condamné le Rwanda pour ses actes d’agression contre la RD-Congo.

Le MRJCO salue l’initiative du gouvernement RD-congolais annoncée par son ministre des Affaires étrangères, sur la demande auprès du Conseil de sécurité et de la Commission de l'Union Africaine après la publication du rapport d'experts de l'ONU, lequel démontre avec preuves irréfutables le soutien du Rwanda au M23 afin que ledit rapport soit publié officiellement.

Plus question de la diplomatie Kinshasa-Kigali

Ainsi, le MRJCO demande au gouvernement RD-congolais de rompre toute relation avec Kigali, en commençant par rappeler l’ambassadeur de la RD-Congo en poste à Kigali d’une part, et d’expulser, d’autre part, l’ambassadeur rwandais en poste à Kinshasa car, poursuit-t-il, ‘’on ne peut pas accueillir sur notre territoire un ambassadeur dont le pays nous agresse.’’

Le MRJCO a ensuite appelé toute la population congolaise, à ‘’soutenir les FARDC et appuyer les actions du Président de la République pour défendre l’intégrité territoriale menacée par la présence des troupes rwandaises au Congo’’.

Enfin, le MRJCO, à travers son président national, demande au Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, de faire un ménage au sein des Services de défense et Sécurité ainsi qu’au sein des FARDC pour ‘’mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut’’. Et ce, dans le but de ‘’mettre fin à l’agression et neutraliser tous les traitres et leurs complices qui complotent contre la balkanisation de notre pays. Le Congo est un et restera uni et indivisible’’.

Pour rappel, le Mouvement de Réveil de la Jeunesse Congolaise, MRJCO en sigle, est un parti politique soutenant les actions du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et membre de l’Union Sacrée de la Nation.

Fidel Songo

Pin It

Statistiques

24934888
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12606
30834
168301
24594961
43440
682697
24934888

Your IP: 185.191.171.34
2022-10-02 12:40

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg