C'est choquant, inadmissible, on doit nous expliquer clairement qui a autorisé ces blindés de la Monusco à se rendre en Ouganda. Pour y faire quoi ? La hiérarchie de la Monusco était-elle au courant? Avait-on prévenu les autorités congolaises? La Monusco est-elle devenue un Etat dans l’Etat ?  Combien de rebelles du M23 a-t-elle capturé ou neutralisé jusqu'ici ? Rien que des membres de la Société civile, la jeunesse congolaise tirée à bout portant. Les indignations et les excuses tardives ne servent à rien. Nous voulons la vérité et la Justice.

Que le Conseil de sécurité de l'ONU, le Conseil Paix et Sécurité  doivent, toutes affaires cessantes, se saisir de cette situation.

Prof Ntumba Lwaba