Flash

BAN2

 

En prévision des élections qui se pointent à l’horizon, la  Fédération Nationale des Associations des Personnes Vivant avec Handicap du Congo ‘’FENAPHACO-HANDICAP/Congo’’ se mobilise pour l’implication et la participation totale des femmes vivant avec handicap de la RDC au processus électoral de 2023. C’est ce qui a fait, en effet, l’objet de la matinée d'information et de sensibilisations de ce mercredi 3 août 2022 à Kinshasa, des leaders des Organisations des femmes vivant avec handicap sur notamment, les innovations et les grandes lignes de l’actuelle loi électorale quant à ce.

S’inscrivant résolument dans la logique de la promotion des droits des femmes vivant avec handicap en rapport avec les échéances électorales de 2023, la FENAPHACO a, à travers cette matinée d’information, sensibilisé plusieurs autres femmes. À l’instar de celles vivant avec handicap, se trouvaient aussi les femmes activistes de défense des droits de l'homme et des femmes politiques.

L’objectif de ces assises est, selon Me Patrick Pindu-di-Lusanga, Coordonnateur national de la FENAPHACO, de sensibiliser pour la meilleure participation des femmes vivant avec handicap au processus démocratique en  RDC. Il a souligné également que le but principal de la  FENAPHACO est de voir beaucoup de femmes vivant avec handicap se présenter comme candidates aux prochaines élections.

«Au niveau de la FENAPHACO, l'objectif est de voir beaucoup de femmes vivant avec handicap se présenter comme candidates lors des prochaines élections notamment, la présence des femmes responsables dans des partis et regroupements politiques, aux organismes de prise des décisions.

Pour lui, en outre, il faut également qu'il y ait des femmes comme observatrices et témoins aux élections et aux seins des institutions nationales, provinciales et locales lesquelles ont le format de prises de décisions en RDC, comme il est le cas ailleurs. «…Comme nous savons dans d'autres pays où les femmes vivant avec handicap exercent des fonctions politiques. Exemple du Cameroun avec la Vice-ministre de la santé provinciale, Mme Odette, qui est une femme aveugle mais qui est députée provinciale. Au Mali il y a par exemple Mme Catarina qui est vice-présidente de l'Assemblée provinciale du Mali», a-t-il appuyé.

Mme Rachel Mbuyi Kabongo, présidente nationale des Réseaux des associations des femmes vivant avec handicap au sein de la FENAPHACO, a, à son tour convié vivement les femmes vivant avec handicap, à ôter toute barrière déplaisante et à se présenter massivement aux prochaines élections.

«Cette activité s'inscrit dans le cadre de la promotion des femmes vivant avec handicap aux échéances électorales de l'année 2023. On a voulu sensibiliser les femmes vivant avec handicap pour qu'elles soient candidates cette fois-ci. Nous ne voulons pas que cette femme reste dans l'oubli, en train d'applaudir les gens, mais que cette fois-ci, la femme vivant avec handicap se lève et qu'elle soit candidate. Voilà pourquoi, nous avons organisé cette marinée de sensibilisation pour identifier les candidates aux prochaines  élections.

Nous avons toutes les catégories des femmes vivant avec handicap qui sont présentes : les aveugles, les malvoyants, les sourdes-muettes, les albinos, les femmes de petites tailles et les handicaps moteurs », a-t-elle laissé entendre.

Il y a lieu de signaler que cette activité qui met en exergue la participation massive des femmes vivant avec handicap aux prochaines élections en République démocratique du Congo s’est tenue avec l’appui financier et logistique de Africa Disability Alliance (ADF), de l'IFES, de la  CENI, l'USAID et  de l'ONUFemme.

Jules Ntambwe

Pin It

Statistiques

23838927
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
14978
22415
60092
23630895
329329
641978
23838927

Your IP: 185.191.171.22
2022-08-16 15:47

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg