Flash

BAN2

 

17 juillet 2020 à 17 juillet 2022, deux ans déjà, jour pour jour, depuis qu’il a plu au Chef de l’Etat, le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dans sa bonne vision pour le Congo, de créer l’Autorité de Régulation du secteur de l’Electricité (ARE), un nouvel établissement public de l’Etat, et de placer à sa tête le professeur Sandrine Ngalula Mubenga, comme Directrice Générale.

Commémorant alors ces deux ans de travail intense sans relâche, l’ARE a organisé une importante activité le vendredi 29 juillet, dans la salle le Capitole, à Rotana Kin Plaza, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa, où Mme Ngalula Sandrine, faisant une sorte de bilan, a placé les deux ans de l’entreprise qu’elle gère sous le signe du progrès.

Pour Mme Ngalula, durant les deux années qui viennent de passer, l’ARE a travaillé pour la mise sur pied des outils de son bon fonctionnement. Comme tout nouvel établissement qui venait de voir le jour, a-t-elle indiqué, il était d’abord important de construire l’ARE sur de bases solides, tout en inscrivant son action dans une chaîne de valeurs inhérentes dans son rôle de régulateur en toute transparence, intégrité et résilience, l’enjeu majeur étant la crédibilité et la neutralité dans ce secteur électricité désormais libéralisé. 

Mme Ngalula a saisi l’opportunité pour rappeler à l’assistance, dans laquelle se trouvaient les opérateurs du secteur de l’électricité, les diplomates et plusieurs invités que, l’ARE a comme attributions, l’organisation et la promotion de la compétitivité du secteur privé en matière de production, transport, distribution, importation, exportation et commercialisation de l’énergie électrique ; émettre des avis conforme sur chaque demande d’un permis pour exercer dans le secteur de l’électricité (concessions, licences et autorisations) ; émettre des avis sur les tarifs applicables dans le secteur de l’électricité ; résoudre les conflits entre opérateurs d’une part, et d’autre part, entre les fournisseurs et les consommateurs de l’électricité avant de saisir la justice.  En claire, l’ARE par ses textes créateurs, assure la régulation, le contrôle et le suivi des activités du secteur de l’électricité en RDC.  

Durant les deux ans, outre les projets réalisés à l’interne au pays, l’ARE a aussi initié une série de contacts au niveau international et régional pour affirmer sa place dans le cercle compétitif. C’est dans ce cadre qu’elle a accepté comme membre à part entière de certaines organisations internationales et régionales d’Afrique. En tout cas, l’activité a été une belle occasion pour Sandrine Ngalula et son équipe, de présenter les étapes importantes de la démarche menée jusque-là, et de consolider les acquis, et aussi, révéler le défi d’une libération effective du secteur de l’électricité en RD Congo. Les experts de l’ARE se sont livrés à un exercice difficile, celui d’expliquer et démonter la procédure d’octroi des titres, de concession, licence et autorisation ; procédure de certificat de conformité, la grille tarifaire tel que fixé par l’Arrêté du Ministre ; et aussi, procédure de traitement des plaintes des consommateurs. 

Pour les deux prochaines années, Mme Sandrine Ngalula a souligné que l’ARE va travailler de manière à se déployer en provinces ; mise en place et opérationnalisation des directions provinciales ;  acquisitions des équipements et matériels divers ; et vulgarisation des dispositions légales et règlementaires régissant le secteur de l’électricité. 

EG  

 

Pin It

Statistiques

23839804
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
15855
22415
60969
23630895
330206
641978
23839804

Your IP: 94.177.217.72
2022-08-16 16:48

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg