Flash

BAN2

 

«Aujourd’hui plus qu’hier, nous sommes convaincus que la paix dans notre pays ne pourra s’obtenir que par la détermination et la volonté des congolais eux-mêmes d’abord à se prendre en charge pour combattre cette insécurité avec une armée forte et dissuasive.  Ainsi, nous exhortons une fois de plus notre gouvernement à opérer des réformes nécessaires dans les domaines de défense et de sécurité et à continuer à disponibiliser les moyens nécessaires au profit de nos vaillants combattants qui défendent la patrie », lit-on dans une déclaration signée par le Porte-parole du Mouvement pour le Renouveau (MR), parti politique cher à Clément Kanku. Réagissant  aux protestations et manifestations violentes de la population de Goma aux forces onusiennes de la Monusco, de qui elle dénonce l’inaction d’une riposte forte contre les groupes armées, Clément Kanku et le MR réitèrent leur recommandation au Gouvernement Sama Lukonde, sur « la tenue d’une grande conférence nationale pour la paix afin de permettre à toutes les filles et à tous les fils de ce pays de contribuer tant soit peu à la recherche de la paix ».

COMMUNIQUE OFFICIEL N° MR/ 002 /2022

Le Mouvement pour le Renouveau, MR en sigle, suit avec une attention soutenue les différentes manifestations qui se tiennent à l’Est de notre pays contre la présence de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo, MONUSCO.

Bien que nous comprenons les frustrations, l’amertume et la colère d’un peuple qui se voit massacrer au jour le jour sous l’œil impuissant des forces onusiennes déployées en République Démocratique du Congo depuis une vingtaine d’années pour contribuer à la protection de cette même population.

Nous estimons qu’il y a lieu d’éviter toute forme de violence qui risque de fragiliser davantage la sécurité dans cette partie de notre pays et qui a déjà causé des pertes en vies humaines et plusieurs dégâts humains et matériels que nous regrettons,  tout en présentant nos sincères condoléances aux familles éprouvées et notre compassion aux blessés.

C’est pourquoi, nous souhaitons une meilleure gestion de cette crise par les forces onusiennes et nos forces de l’ordre.

Toutefois, nous voulons croire que le gouvernement de la République qui a la responsabilité d’assurer la sécurité de la population tire les conséquences de ce désaveu de la population vis-à-vis d’un partenaire dont la présence ne la rassure plus en évaluant,  en toute responsabilité,  sa prestation dans notre pays surtout après des propos peu rassurants  de certains responsables onusiens.

Aujourd’hui plus qu’hier, nous sommes convaincus que la paix dans notre pays ne pourra s’obtenir que par la détermination et la volonté des congolais,  eux-mêmes d’abord,  à se prendre en charge pour combattre cette insécurité avec une armée forte et dissuasive.

Ainsi, nous exhortons,  une fois de plus, notre gouvernement à opérer des réformes nécessaires dans les domaines de défense et de sécurité et à continuer à disponibiliser les moyens nécessaires au profit de nos vaillants combattants qui défendent la patrie.

Nous recommandons,  une fois de plus,  à notre gouvernement la tenue d’une grande conférence nationale pour la paix afin de permettre à toutes les filles et à tous les fils de ce pays de contribuer tant soit peu à la recherche de la paix.

Fait à Kinshasa, le 26 juillet 2022

Le Porte-parole

 

 

Pin It

Statistiques

23839804
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
15855
22415
60969
23630895
330206
641978
23839804

Your IP: 94.177.217.72
2022-08-16 16:48

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg