Flash

BAN2

 

 

 

Participation de la femme aux instances décisionnelles/RDC : Solange Masumbuko arme les femmes avec des stratégies éloquentes pour gagner aux élections

 

Invitée à la conférence débat et restitution de la formation de l’école de la campagne électorale de Yale University,  Solange Masumbuko a, en sa qualité de députée nationale et expérimentée en la matière, dévoilé aux femmes participantes dans ce colloque, des stratégies appropriées pouvant leur permettre de bien passer leur période de campagne avec assurance de la victoire des élections. Tenue au Centre d’études pour l’action sociale (CEPAS) le samedi 16 juillet 2022, ces assises ont permis à une centaine de femmes aspirantes à la politique, à s’imprégner non seulement des réalités du terrain qui accablent ce domaine, surtout pendant la période électorale, mais aussi des tactiques de victoire des joutes électorales. 

L’élue de la circonscription  de Lukunga, a révélé aux femmes venues des quatre coins de Kinshasa, les trois points pilote où se cache la magie de la persuasion lors de la campagne électorale. «Je viens d’échanger avec mes collègues femmes, candidates et déjà en tant que parlementaire et en tant qu’ancienne candidate j’ai partagé cette expérience. Déjà, la loi est musclée, on essaie de booster les partis qui vont aligner suffisamment de femmes, ils ne vont pas payer la caution. C’est déjà une méthode incitative, et pour la petite expérience j’ai partagé trois faits : la formation, l’information et l’action », a indiqué Solange Masumbuko.

Et d’ajouter : « La formation c’est que nous étions là, nous avons échangé beaucoup de théories et expériences et  l’information c’est être au courant de tout : de la loi électorale, de comment ça se passe et quels sont les partis, les meilleurs qui vont plus aligner les femmes. Et l’action c’est être visible, faire des petites actions qui peuvent intéresser la communauté et même intéresser la base, identifier là où vous vous sentez très à l’aise pour être candidate».

Pour ce faire, elle a vivement invité la femme congolaise à défendre seule sa visibilité  dans les médias nationaux qu’internationaux, ainsi pour accompagner ses ambitions et pour être connue au même titre que l’homme. « Les femmes nous devons booster aussi notre visibilité médiatique. Que les médias essaient de faire une incitation à la  participation féminine aux médias.

Il y a lieu de noter que la députée nationale Solange Masumbuko est aussi présidente de la plateforme ‘’Action pour l’autonomisation des communautés’’, une structure qui ne parle pas uniquement de la femme, mais aussi de l’autonomisation des communautés en général et pour le développement. Une plateforme qui facilite les échanges d’expériences entre la gente féminine et masculine.

Fidel Songo

Pin It

Statistiques

23902196
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12703
21572
123361
23630895
392598
641978
23902196

Your IP: 66.249.70.212
2022-08-19 11:11

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg