Flash

BAN2

 

Par le biais du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, à travers son Programme National de Lutte contre la Drépanocytose (PNLCD), la République Démocratique du Congo a célébré, ce lundi 20 juin 2020, la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose.

Cette journée a été célébrée sous le thème national : "Protection des drépanocytaires dans le contexte de la Couverture Santé Universelle".

Présidée par la Vice-ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Mme Véronique Kilumba Nkulu, la cérémonie de cette journée a eu lieu dans les installations de l'INPESS, située dans la commune de Kasa-Vubu.

Deux allocutions ont marqué cette cérémonie. Le premier à prendre la parole, le Directeur ai du PNLCD, Dr Pépito Iyolo Landjondo, a rappelé les recommandations de la dernière table ronde sur la drépanocytose organisée à Kinshasa, le 17 juin 2022, notamment l'actualisation et la vulgarisation des documents normatifs, l'élaboration d'un projet de loi pour la  prévention de la drépanocytose et la protection des droits des drépanocytaires en RDC, comme solution durable ainsi que l'organisation des Etats Généraux de la drépanocytose en République Démocratique du Congo.

Et dans son mot de circonstance, Mme Véronique Kilumba Nkulu a notamment insisté sur la mise en place des stratégies efficaces pour la prévention de la Drépanocytose en RDC.

"Dans la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle, la RDC s'est engagée à veiller à ce que chaque personne, indépendamment de son lieu de résidence et de son statut social, bénéficie de services de santé existentiels et de qualité dont elle a besoin sans pour autant subir des difficultés financières. Il est donc crucial d'investir dans une meilleure prévention et prise de la Drépanocytose à travers l'information et l'éducation des populations, le dépistage, le diagnostic et le traitement y compris l'accès aux soins palliatifs", a-t-elle indiqué.

Tout en remerciant le Chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a inscrit la santé parmi les priorités de son mandat, la Vice-ministre de la santé publique a appelé à un changement de regard vis-à-vis des drépanocytaires.

"Nous voulons changer le regard en direction des personnes atteintes de la drépanocytose qui doivent être reconnues comme des citoyens à part entière, des citoyens dignes, mieux accompagnés pour des soins accessibles et mieux pris en charge.

Beaucoup reste à faire, mais la réalité est là : nous devons nous mobiliser davantage pour ces personnes vulnérables, pas avec des mots simples, mais avec des actions concrètes"

Et de poursuivre : "La drépanocytose est une maladie que nous pouvons éviter dans notre milieu, par une bonne sensibilisation couplée à un dépistage hémoglobinique  qui va permettre d'éviter le mariage à risque, source des enfants drépanocytaires".

Notons que la Vice-ministre de la santé publique, Hygiène et Prévention a conclu son allocution en remerciant les différents partenaires qui accompagnent le ministère de la Santé dans la lutte contre la drépanocytose en République Démocratique du Congo.

JD

Pin It

Statistiques

22762427
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
19280
24680
140566
22506166
436312
492155
22762427

Your IP: 66.249.66.155
2022-06-25 23:05

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg