Flash

BAN2

 

Face à l’agression que subit la RDC, la DYCOD/NORD-KIVU appelle à la paix et à la cohésion sociale. Elle s’oppose farouchement à l’idée du déploiement d’une force régionale pour faire régner la paix dans l’Est de la RDC. C’est dans un communiqué du 17 juin 2022, signé par M. BYAMUNGU BAHATI Olivier, Coordonnateur Provincial Adjoint, que cette structure de la société civile congolaise a fait savoir sa position face à la situation que traverse la République. «Nous décourageons et dénonçons toute ambition extérieure ou interne visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale, à la sécurité et à la paix de notre pays, la République Démocratique du Congo. Le peuple congolais se questionne sur la nécessité et la valeur ajoutée pour la République démocratique du Congo de rester dans East African Community(EAC) où sa sécurité est menacée par des pays membres », a-t-il  indiqué dans sa déclaration dont voici les détails.

République Démocratique du Congo
DYNAMIQUE
COMMUNAUTAIRE POUR LA COHESION SOCIALE ET LE DEVELOPPEMENT
DYCOD /NORD-KIVU
Plateforme de la Société Civile Congolaise
APPEL A LA PAIX ET A LA COHESION SOCIALE
DECLARATION FACE AU CONTEXTE SECURITAIRE ACTUEL EN PROVINCE DU
NORD-KIVU
La Dynamique Communautaire pour la Cohésion sociale et le Développement, DYCOD/Coordination Provinciale du Nord-Kivu demeure préoccupée par les récentes attaques de l’Armée Rwandaise via le M23 dans le territoire de RUTSHURU au Nord-Kivu, particulièrement à BUNAGANA depuis Dimanche 12 Juin 2022, à la base des déplacements massifs des populations civiles vers l’OUGANDA, plusieurs dégâts matériels et humains.
Cette situation est de nature à compromettre la paix et la stabilité dans la Région et particulièrement en République Démocratique du Congo.
Nous saluons les efforts consentis par le Président de la RDC et les Forces armées de la République Démocratique du Congo, pour la reprise de BUNAGANA ;

Nous décourageons et dénonçons toute ambition extérieure ou interne visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale, à la sécurité et à la paix de notre pays, la République Démocratique du Congo.
Le peuple congolais se questionne sur la nécessité et la valeur ajoutée pour la République démocratique du Congo de rester dans East African Community ou sa sécurité est menacée par des pays membres. Le silence des autres pays membres frise la complicité et motive nombreux congolais à envisager la demande de retrait de la République Démocratique de cette communauté.
A cet effet, nous recommandons ce qui suit:
1. Au Président de la République de la RD Congo, Son Excellence Monsieur Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Chef de l’Etat et Commandant suprême des Forces Armées de la RDC :
- De revoir sa politique sécuritaire et diplomatique avec certains pays de la Région notamment le Rwanda et l’Ouganda.
- De ne pas autoriser l’entrée de la force régionale en RDC tel que demandée par le Président en exercice de East african Community
– Le renforcement de la sécurité le long de toute la frontière de notre pays avec la République du RWANDA et de l’OUGANDA par des élements des Forces Armées de la RDC non infiltré afin de ne plus revivre ces actes ignobles des Forces Armées Rwandaises sur le sol Congolais,
– La fermeture des toutes les frontières de la RD Congo avec le RWANDA afin d’empêcher des éventuelles infiltrations et une nouvelle attaque de la partie Est de la RDC,
2. Au Gouvernement de la République Démocratique du Congo,
- D’amorcer sans délais les reformes de l’armée, la Police et les services de sécurités,
- D’obtenir la condamnation de la République du RWANDA par le Conseil de Sécurité des Nations Unies et la Communauté Internationale, pour non respect de l’intégrité des frontières et de la souveraineté de la RDC, et pour tous les actes de violation de droits de l’homme
- De mobiliser des moyens financiers pour appuyer sans relâche les militaires au front,
- Venir en aide à la population du territoire de RUTSHURU, en particulier de BUNAGANA qui traverse actuellement une situation humanitaire grave
3. A la population/communautés de la Province du Nord-Kivu:
- De ne pas céder à l’incitation à la haine tribale et ethnique ou au recours à la violence
- De rester vigilant, pacifique, mobilisée et de dénoncer aux autorités compétentes tout cas d’insécurité et d’infiltration
- De garder l’unité et la cohésion des communautés locales,
- De ne pas considérer le peuple rwandais comme ennemi, mais de tirer toutes les conséquences du comportement belliqueux des leaders politiques et militaires rwandais qui ne cessent d’orchestrer des agressions en RD Congo et les pillages de nos ressources naturelles
Fait à Goma, le 17/06/2022
Pour le Coordinateur Provincial (Empêché),
BYAMUNGU BAHATI Olivier
Coordonnateur Provincial Adjoint

Pin It

Statistiques

22762221
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
19074
24680
140360
22506166
436106
492155
22762221

Your IP: 185.191.171.14
2022-06-25 22:49

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg