Flash

BAN2

 

(Par le Professeur  Arthur YENGA)

Professeur Arthur Yenga

Exposé sur : « Les enjeux autour du contrôle et de la manipulation des informations en ligne en temps de guerre  - Cas du conflit russo-ukrainien »

Il est question d’analyser le conflit russo-ukrainien comme une forme d’agression informationnelle : propagande er désinformation prennent, via le numérique, une proportion dépassant, de plus en plus, de loin la réalité du théâtre des opérations.

Le conflit russo-ukrainien ne se joue pas uniquement sur le terrain militaire. L’autre bataille se mène de manière aussi féroce sur les réseaux sociaux, à travers les informations en ligne où s’entremêlent l’information, la désinformation, la manipulation et la propagande.

La guerre de l’information se déroule  vise trois objectifs : primo, renforcer le contrôle de l’internet pour manipuler son opinion publique. De deux, saper le traitement indépendant et libre de la couverture médiatique. De trois, comme toute guerre psychologique, il s’agit d’affaiblir la volonté et la capacité de l’adversaire.

Notre propos cherche à montrer comment la combinaison des outils informationnels à travers le web diffuse un certain nombre de mensonges pour contrôler les opinions publiques des parties engagées dans le conflit. Il est dès lors impérieux de prendre conscience que des réseaux sociaux sont des outils à manier avec prudence lorsqu’il s’agit de s’informer sur les récits de guerre.

Allocution du Dr. Isaias BARRETO DA ROSA, Chef de Bureau et Représentant de l’UNESCO  au colloque scientifique sur le traitement de l’information  en période de guerre.

Salle Notre Dame de Fatima

Kinshasa, le 06 mai 2022

Excellence Monsieur le Ministre de la Communication et des Médias,

Monsieur le Recteur de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication,

Mesdames et Messieurs les membres du Comité de Gestion de l’IFASIC,

Monsieur le Secrétaire Général à la recherche scientifique de l’IFASIC,

Mesdames et Messieurs les professeurs,

Mesdames et Messieurs membres du corps administratifs,

Distingués invités en vos titres et qualités,

Chères étudiantes, chers étudiants,

C’est pour moi un honneur de prendre la parole du haut de cette tribune et dans ce beau cadre de la salle Notre Dame de Fatima, je voudrais vous exprimer l’immense plaisir de me retrouver avec la grande famille de la communication.

Je tiens en premier lieu à féliciter l’Institut Facultaire des Sciences et de l’Information et de la Communication, initiateur de ce colloque de réflexion scientifique, sur un thème très capital « la gestion de l’information en période des conflits en Afrique et à travers le monde ».

Comme nous le savons tous, le monde est touché par la situation de guerre qui persiste entre la Russie et l’Ukraine. Cette situation défraye la chronique depuis plusieurs mois et mets les populations en difficultés, voire les professionnels des médias appelés à jouer un rôle crucial de collecte, traitement et diffusion d’information en temps de guerre.

Plusieurs recherches ont été consacrées à cette question de gestion de l’information en temps de conflits et des auteurs se sont interrogés sur le rôle des médias en temps de conflits, les méthodes de collecte, traitement, la relation que les journalistes entretiennent avec les groupes armés ou encore à la communication de guerre des groupes en conflit etc.

Autrement dit, les individus ou les groupes sociaux jouent un rôle essentiel dans la manière dont les professionnels de l’information « informent » au sujet d’une guerre. Le choix des thèmes, ainsi que les mots et les images utilisés pour les présenter, résultent d’un processus de co-construction de l’information par les sources et par les journalistes.

La couverture que les médias accordent aux guerres et aux conflits armés a été l’objet de nombreuses études surtout l’intérêt accordé aux contenus de ces informations ou à leur cadrage.

Mesdames, Messieurs,

L’objectif de ce colloque scientifique, consiste à approfondir la réflexion sur les orientations à donner les leçons apprises et les enseignements à tirer concernant la gestion de l’information en période des conflits, et sur les méthodes et sur les bonnes pratiques à adopter en cette matière partant de l’analyse de la guerre en Ukraine.

Comme qui le dirait, la maîtrise de l'information est un enjeu capital des conflits du 21ème siècle.

La place de plus en plus prédominante des médias dans la narration des guerres est une réalité qu'il n'est plus possible d'ignorer ; les médias contribuent à modifier fondamentalement la stratégie, la politique, l'économie, le comportement des hommes et finalement l'art de guerre.

La thématique de ce colloque convoque un questionnement sur plusieurs sujets de préoccupation autour les impacts de l’information de presse dans le déroulement du conflit en Ukraine.

A  l’instar des militaires qui mènent la guerre, les journalistes qui la rapportent le font au péril de leur sécurité et de leur vie. Reporters sans frontières fait état de 10 journalistes tués depuis le déclenchement de la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

L’évolution du journalisme et des médias, marquée par la révolution technologique ne cesse de conduire vers des dérapages qui pèsent sur les principes de l’information médiatique.

Excellence Monsieur le Ministre,

Distingués participants,

Chères étudiantes, chers étudiants,

Des attentats de New York le 11 septembre 2001 à la guerre en Lybie jusqu’à celle de la Syrie, de l’Irak et à celle de l’Ukraine aujourd’hui, le journalisme est confronté à l’enjeu conflictuel entre la valeur stratégique de l’information pour les belligérants et les obligations déontologiques du devoir d’informer

La guerre en Ukraine se traduit par une demande soutenue d’information de la part des opinions publiques à l’échelle planétaire : elle fait face en même temps à une forte croissance de l’offre d’information de la part des médias et des belligérants.  En cette période marquée par des situations de tension brulantes, que dire ?

  • Les médias demeurent-ils encore des médiateurs impartiaux ?

  • Le rôle de médiateur objectif dévolu au journaliste reste-t-il toujours un idéal ?

  • Est-il encore opérant ce rôle en temps de guerre ?

Ce sont là Mesdames et Messieurs quelques éléments de réflexion et de questionnement que nous avons voulu verser dans les discussions qui suivront.

Excellence Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Je me félicite de la tenue de ce colloque scientifique dont la thématique présente un grand intérêt pour l’UNESCO car il aborde un nombre important les problématiques chères à notre organisation en rapport avec le développement des médias, à savoir La liberté de la presse, la libre circulation de l’information, l’accès à l’information, la sécurité et la protection des journalistes et l’indépendance des journalistes.

Je voudrais clore mon propos en réitérant mes remercient aux organisateurs et je souhaite plein succès à ces assises.

Je vous remercie.

Pin It

Statistiques

22106328
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1629
18468
80790
21931225
272368
440043
22106328

Your IP: 66.249.66.211
2022-05-19 02:26

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg