Antoinette Kipulu, Ministre de la Formation Professionnelle et métiers a eu à rappeler aux syndicalistes du Ministère de la formation Professionnelle et Métiers, les valeurs nobles en vue d’un accompagnement efficace du secteur. C’était  au cours d’une journée d’information organisée la semaine dernière  en son Cabinet de travail dans la commune de la Gombe.

A en croire Antoinette Kipulu, Ministre  de la Formation Professionnelle et Métiers, ‘’les syndicalistes sont appelés à apporter leur pierre à l’édifice, au regard de la mission dévolue au Ministère qui est non seulement noble mais aussi délicate’’. Un secteur, selon elle, voué à cheminer avec plusieurs partenaires.

La ministre a exhorté les syndicalistes à bannir la haine et mettre au centre de leurs actions l’unité, la transparence et la fraternité. Car, dit-elle, ces valeurs vont les accompagner dans leur noble mission.

Par ailleurs, Antoinette Kipulu a placé les syndicalistes de son portefeuille devant leurs responsabilités tout en leur exhortant à taire les rumeurs en interne et à combler leurs divergences. «C’est à ce prix qu’ils sauront faire avancer positivement le Ministère», a-t-elle ajouté.

Pour la ministre, ‘’le secteur de formation professionnelle doit continuer à fonctionner normalement, conformément aux attentes du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et du Gouvernement Sama Lukonde, en vue de fournir au pays une main-d’œuvre qualifiée’’. 

Et dans un contexte d’Etat de droit, cela va sans dire, la légalité, le respect des textes, le sens de l’honneur s’érigent parmi d’autres atouts, en plaque tournante dans les rapports entre syndicats et l’Etat employeur, a-t-elle renchéri.

Les syndicalistes ont porté une oreille attentive à l’exhortation de l’autorité, et ont dit avoir apprécié ce moment d’assainissement moral, pour l’émergence d’un climat propice à un rendement maximal.

Cependant, la ministre de la formation Professionnelle et Métiers a fini par encourager les agents et cadres de son institution à travailler en synergie. C’est à ce prix qu’ils pourront donner un sens à leur Ministère.

Nelly Somba