Dernières publications

Flash

BAN2

 

En 2022, la fête de Pâques a été célébrée le dimanche 17 avril. Au sein de l’Eglise catholique, des fidèles chrétiens n’ont pas dérogé à la règle. Dans toutes les paroisses, spécialement à Kinshasa, la joie de la résurrection était à son comble. C’est le cas de la paroisse Saint Laurent de Ngaba.

«La Pâques est une grande fête chrétienne commémorant la résurrection de celui qui a donné sa vie pour une multitude de personnes», a déclaré l’abbé Daniel Megama, vicaire de la Paroisse saint Laurent, dans une interview accordée à la Prospérité. En effet, a-t-il dit, ‘’la Pâques représente pour les chrétiens le Salut, la délivrance et j’en passe, et cela c’est pour le peuple de Dieu parce que le Christ est mort pour nous sauver de notre état peccamineux et nous ramener dans l’amour du père. Par sa mort, tous nos côtés mauvais touchant la foi. Bref, tous nos péchés tombent et sa résurrection nous sauve ou nous donne la vie nouvelle. Voilà pourquoi, on dit que la résurrection est un nouveau commencement».

Poursuivant ses explications, l’abbé Daniel Megama a indiqué que chaque célébration pascale, au sein de l’Eglise catholique, est toujours précédée par un temps de pénitence et de réconciliation qui n’est autre que le Carême. « Le temps qui prépare à cette grande fête, c’est le temps de carême, une période de quarante jours dans la prière, dans la pénitence, dans le partage et dans le pardon. Nous nous préparons avec la logique des ‘’4 P’’ », a-t-il fait mention. Cette célébration n’a pas laissé insensibles les fidèles catholiques de ladite Paroisse, au cours d’un micro baladeur du journal La Prospérité.  C’est le cas de Dieu-merci Mputu. «La Pâques de cette année a beaucoup contribué sur ma vie personnelle puisque j’ai approfondi la relation avec le Seigneur. J’ai compris vraiment beaucoup de choses : comment est-ce que je peux tout laisser et suivre le Christ. Il nous a montré comment il s’éloignait des apôtres pour implorer la présence de Dieu. Et, ce que je retiens pour la Pâques est l’intimité avec le Seigneur et l’amour du prochain », a-t-il fait savoir.

A Noella Munanga de compléter : « pour moi personnellement, c’est une journée de réjouissance et ça me permet de célébrer Jésus-Christ ressuscité car n’eut été la résurrection du Christ, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui. N’eut été la résurrection du Christ, je ne serais pas appelée chrétienne. Christ,  mort sur la croix, ressuscité, il a vaincu la mort, il nous a donné le pouvoir de devenir ce que nous sommes aujourd’hui et il a fait de nous chrétiens. »

Pour Michel Okitawonya, ‘’la Pâques est la plus grande fête chrétienne. Elle est même le socle de notre foi, c’est notre libération totale de l’emprise du diable ». Pour sa part, Clauver Lutambi  estime que ‘’la Pâques c’est l’amour, dans tout ce qu’on doit faire comme fête’’. « S’il n’y avait pas l’amour, je ne pense pas que Dieu serait ressuscité dans notre vie. N’eut été l’amour, je ne pense pas que Jésus allait venir pour être sacrifié, être humilié ». Pour Gloire Luwulu ‘’la résurrection de Jésus-Christ pour nous les chrétiens est une grande fête qui dépasse toutes les fêtes comme on dit en lingala ‘’mama na biyenga nioso’’ c’est la Pâques».

Rappelons que la Pâque sans S est une fête juive qui commémore le miracle de la libération du peuple juif, sorti de l’Egypte en traversant la Mer Rouge à pied sec. Tandis que la Pâques avec S, une fête chrétienne où on célèbre le passage de la mort à la vie de Jésus, crucifié.

Grâce Sheka

Pin It

Statistiques

22935246
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
21068
23682
172422
22621861
67626
541505
22935246

Your IP: 44.192.65.228
2022-07-03 21:08

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg