Flash

BAN2

 

 20 ans de dur labeur, 20 ans d’un travail inlassable pour améliorer l’image de la RDC et attirer les investisseurs.  L’heure avait sonné pour l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements de dresser un état des lieux. Pour ce faire, lundi 31 janvier 2022, dans le cadre du lancement des activités commémoratives des 20 ans d’existence de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements, ANAPI en abrégé, Anthony Nkinzo Kamole, Directeur Général de cette agence, est revenu sur le parcours de ce service de l’Etat, et a aussi présenté quelques perspectives futures. La cérémonie s’est déroulée au salon Lubumbashi du Pullman Hôtel de Kinshasa, dans la commune de la Gombe, en présence de plusieurs personnalités de marque dont les Directeurs Généraux, les délégués et les conseillers du Ministère du plan, des patrons de presse, ainsi que quelques cadres de l’ANAPI.

Dans son allocution, Anthony Nkinzo Kamole a fait part de son intention d’étendre la présence de l’ANAPI dans toutes les 26 provinces que compte la RD. Congo. Il a profité de cette occasion, celle de la célébration des 20 ans d’existence de l’ANAPI, pour faire le point sur les grandes réalisations de cette auguste agence qui promeut l’investissement, et dont il est, lui, le gestionnaire numéro 1. «Cette célébration n’est pas tant une festivité, mais aussi une opportunité solennelle de marquer une pause, pour jeter un regard rétrospectif sur le chemin parcouru qui n’a jamais été simple, puis de tracer le chemin d’une nouvelle perceptive», a-t-il spécifié.

Dans sa présentation rétrospective de diverses réalisations de l’ANAPI, Anthony Nkinzo, Directeur Général, a brossé quelques faits palpables, de la genèse en 2002, à nos jours. Il a donc relevé un nombre total de 1868 projets qui ont été admis, à l’avantage du régime général de la Loi n° 004/2002, portant code des investissements, pour un coût total de 48.422.147.613 de dollars US, dont l’ensemble des projets était susceptible de générer 237.672 emplois permanents.

Alors que le pays ne disposait que de trois banques commerciales en 2003, avec moins de 300.000 comptes bancaires au total, sur dérogation expresse du Gouvernement de la République, l’ANAPI a pu accompagner les investissements dans le secteur bancaire, ce qui a généré un flux important des banques commerciales qui se sont implantées dans notre pays au cours de cette période. D’une part, ces investissements contribuent, d’une manière assez relative, à la création d’emplois directs et indirects, mais d’autre part, ils contribuent surtout à l’élargissement de l’assiette fiscale du pays.

«En termes d’illustration, nous avons  pour les services de 2003 à ce jour, 887 projets qui ont été présentés, avec un coût d’investissement pour le secteur de service, de 30.885.903.312 dollars US. Pour l’industrie, c’est 723 projets qui ont été présentés, avec un coût d'investissement de 11. 794.065.204 dollars US, et un nombre d’emplois directs évalué à 79.198. Dans le secteur des industries et des exploitations forestières, 124 projets ont été présentés, dont le coût d’investissement s’élève à 1.083.495.455 dollars US, avec 28.361 emplois directs générés. Dans le secteur des infrastructures, 65 projets ont été présentés, pour une valeur de 2.556.434.485 dollars US, avec 11.600 emplois générés », a-t-il relevé.

Cependant, établissant un rapport entre les réalisations et les potentialités du pays, le Directeur Général de l’ANAPI a estimé que ces chiffres demeurent faibles sur une échelle de 20 ans. En outre, profitant de cette occasion, le patron de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements, a manifesté sa reconnaissance envers ses augustes prédécesseurs pour le travail abattu au fil des années, avant d’annoncer, dans le cadre de la nouvelle stratégie d’extension, la redynamisation des antennes de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, puis au courant de l’année, l’ouverture d’une antenne à Matadi, dans le Kongo Central, et une autre à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Pour rappel, l’ANAPI est une structure publique créée en 2002, ayant pour responsabilité d’assurer en permanence un plaidoyer auprès du Gouvernement central, mais aussi auprès des gouvernements provinciaux, pour la promotion d’une image positive de la République Démocratique du Congo comme pays d’investissements et d’opportunités pour de potentiels investisseurs.

Nelly Somba

Pin It

Statistiques

24880189
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7396
19977
113602
24594961
671438
699153
24880189

Your IP: 3.93.8.38
2022-09-30 08:38

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg