Flash

BAN2

 

Quelques jours  après la rentrée scolaire, édition 2021-2022, quelques enseignants résistent encore pour répondre à l’appel du Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, professeur Tony Mwaba. Le lancement de l’année scolaire a eu lieu comme prévue, le 4 octobre dernier sur toute l’étendue du territoire congolais. Si certains enseignants ont repris le service et ont commencé à enseigner, d’autres par contre, exigent encore certains préalables avant de toucher à la craie. Lors de sa dernière sortie médiatique, Tony Mwaba a rassuré avoir tout pris en compte pour mettre tous les enseignants dans les conditions normales.

‘’Les enseignants grévistes seront considérés comme déserteurs, leurs salaires seront désactivés et ils seront remplacés par les Nouvelles Unités (N.U) et par les nouvelles recrues’’, telle est la décision prise par le Ministère de l’EPST. Après le mouvement de grève observé depuis le lundi 04 octobre, le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique annonce avoir pris des dispositions pour permettre à l’Etat de prendre ses responsabilités, a renseigné sa cellule de communication. Cette dernière  a fait savoir que la grève décrétée par les syndicats catholiques est une “grève de trop, illégale et infondée”.

Il faut souligner par ailleurs que cette grève est décrétée par un réseau  de quelques enseignants catholiques sans respecter la procédure, ni préavis, au moment où les discussions se poursuivent dans la commission paritaire entre le syndicat et le gouvernement pour trouver un compromis pouvant satisfaire tous les deux côtés.

A cet effet, la cellule de communication du Ministère de l’EPST renseigne que, tout enseignant du réseau catholique qui obéit au diktat de la grève illégalement infondée, sera considéré comme déserteur et son salaire sera désactivé puis remplacé par les nouvelles Unités, ou les nouvelles recrues. Elle dit que le ministère a déjà instruit le SECOPE de pouvoir agir et prendre les dispositions qui nécessitent pour mettre hors d’état de nuire tout enseignant voulant aller hors normes. 

Par ailleurs, elle déclare que l’Etat doit prendre ses responsabilités pour récupérer ses écoles et les gérer directement, car, le salaire appartient à l’école et non à l’enseignant. Le Ministère met en garde toute personne qui veut manipuler ou politiser cette situation, tout en appelant  les parents à envoyer les enfants à l’école.

Albert Yemba

Pin It