Le temps de l’archaïsme semble être définitivement révolu à l’Université Catholique du Congo et fait place à celui de l’innovation. Lundi 27 janvier 2020, l’Abbé Recteur Léonard Santedi a, à l’occasion de la 2ème édition de la journée UCC avec ses partenaires, fait savoir que l’heure est maintenant à l’innovation.

Sur ce, a-t-il souligné, cette alma mater cherche en priorité de privilégier l’excellence dans toutes ses prestations, au service de l’Eglise et de la Société. Face aux faibles ressources humaines produites par les universités, l’UCC voudrait offrir à ce grand pays une qualité d’enseignement, des recherches et des services à la hauteur des attentes de la population et des standards internationaux.

D’après l’Abbé Recteur Léonard Santedi, d’ici 2022, avec le plan stratégique ‘’Lumen 2022’’, l’UCC devrait à même de constituer une référence d’excellence en matière de formation et des recherches, tout en impulsant des transformations et innovations positives pour la croissance de l’Eglise et le développement de la Société. Cette démarche, dit-il, implique pour l’UCC de travailler à ses propres transformations, à être plus innovante, inventive et créative. En matière d’innovation, l’Abbé recteur a indiqué que son institution universitaire compte bien-entendu sur ses efforts endogènes, mais surtout sur les divers partenariats disponibles localement et au niveau international. Dans cette même ligne droite de l’innovation, l’Abbé recteur a signifié que l’UCC ouvre encore plus large ses portes pour fructifier tous les patrimoines d’accords déjà conclus avec les entreprises locales et avec d’autres qui sont prêtes à créer et conforter avec elle de nouveaux projets au service des sociétés du pays.

Formation et recherche
Dans son adresse, le Recteur de l’UCC a laissé entendre que ce temple des connaissances ambitionne de développer les activités des recherches et assurer une offre de formation de qualité meilleure, plus accessible et plus innovante. Aussi, a-t-il renchéri, les domaines de la formation et recherche devront répondre aux besoins combien exigeant du marché congolais et africain d’emploi et aux standards internationaux.
Dans la foulée, a-t-il rassuré, d’ici 2022, les résultats de cette démarche seront palpables au travers de curricula des ‘’formes’’ toujours mis à jour, des cours enseignés par des professeurs compétents et de qualité, des formations des étudiantes et étudiants évalués en toute objectivité ainsi que des publications des recherches originales, pertinentes et inventives. «Nous avons fait le pas dans la réalisation du système LMD avec les nouveaux critères de délibération qui a permis de faire un pas. On note que l’UCC est vraiment derrière l’application du système LMD ici dans notre pays où maintenant on peut passer des classes avec des crédits, la mobilité estudiantine, la semestrialisation. Tous ces éléments dans ce domaine justement de l’enseignement et recherche, c’est pour l’amélioration de la formation de nos étudiants », a déclaré l’Abbé recteur Léonard Santedi. Il a, en outre, martelé que tous les éléments concernent l’enseignement et recherche ne peuvent fonctionner de manière productive que dans la mesure où la gestion de l’UCC est intensément insufflée du professionnalisme et une gouvernance répondant aux standards internationaux. Telle est l’ambition de l’UCC. Dans le sens de renforcer sa mission, Société, l’UCC entend poser déjà des jalons et des actions significatives, ceci dit, développer et rendre efficacement opérationnels ses différents observatoires. Il s’agit de l’observatoire de politique économique et de développement ; l’observatoire des recherches sur les phénomènes des violences, et intégrisme ainsi que le centre de médiation de Kinshasa.

In memoriam
En marge de cette 2ème édition de la Journée UCC avec ses partenaires, le comité de gestion de cet établissement a pensé à immortaliser ses lauréats en nommant ainsi les amphithéâtres et les auditoires de l’Université Catholique du Congo aux noms de lauréats. D’autres ont déjà quitté cette terre des hommes. Parmi ces lauréats, il y a le Cardinal Joseph Malula, Mgr Joseph Ntedika, Mgr Thacisse Tshibangu, l’Abbé Paul Buetubela, l’Abbé Hippolythe Ngimbi, le Père Léon de Saint Moulin, pour ne citer que ceux-là. Il y a lieu de noter que l’UCC lance la journée porte-ouverte pour montrer à ses partenaires et à la face du monde ses réalisations. Dans ce sujet, cette alma mater a exposé sous des stands plusieurs produits réalisés par des professeurs et des étudiants. Cette journée va s’achever le 28 janvier 2020 par des conférences débats et l’accueil des nouveaux étudiants.

Christian Okende