Le lundi 6 janvier 2020, les étudiants de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) ont manifesté contre la hausse des frais académiques fixés à 490.500FC pour les classes de recrutement et 485.500 FC pour les classes montantes. Selon les manifestants, ces montants sont contraires à l’instruction du Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Thomas Luhaka, qui fixe les frais à 164.700FC pour les classes de recrutement (préparatoire, premier graduat et première licence), 131.760FC pour le deuxième et troisième graduat et 247.050 FC pour le troisième cycle.

Ce, alors qu’un protocole d’accord, renseigne-t- on, avait été trouvé le 19 décembre 2019 entre le comité de gestion, l’Association des professeurs, du corps scientifique, le personnel technique et ouvrier et la coordination estudiantine.
Lors des échauffourées, le siège de l’association des professeurs de l’UNIKIN (APUKIN) a été saccagé par les étudiants, la Banque commerciale du Congo, le Rectorat, le Secrétariat général académique, les services des finances et de budget ont été vandalisés. Parmi les dégâts collatéraux de cette action, l’on note également la destruction des pare-brises de certains véhicules se trouvant dans le parking dont le grand bus Tata et la Jeep Toyota Land Cruiser de la Faculté Polytechnique.

La police rapporte que 9 des ses éléments ont été blessés, et 11 manifestants dont 5 étudiants ont été interpellées. Suite à ces actes de vandalisme et des destructions méchantes des matériels académiques, l’Association des Professeurs de l’UNIKIN a décidé la suspension des activités académiques jusqu'à nouvel ordre et propose le déguerpissement de tous les étudiants des résidences universitaires pour une durée indéterminée. Par ailleurs, elle exige des sanctions exemplaires à l’endroit de toute personne impliquée dans ces actes criminels.

Dorcas Nzumea

COMMUNIQUE
Le comité exécutif de l’APUKIN dénonce les actes de vandalisme perpétrés contre son siège, qui est un patrimoine officiellement acquis par les professeurs ;
Il dénonce les actes de barbarie et de terrorisme contre des infrastructures, entre autres la Banque commerciale du Congo, le Rectorat, le Secrétariat général académique, les services de finance et de budget, etc.
Il condamne les forces négatives qui continuent à instrumentaliser les jeunes pour des intérêts occultes ;
De ce qui précède, le comité exécutif de l’APUKIN :
1) exige des sanctions exemplaires à l’endroit de toute personne impliquée dans ces actes criminels ;
2) propose le déguerpissement de tous les étudiants des résidences universitaires pour une durée indéterminée ;
3) décide la suspension des activités académiques jusqu'à nouvel ordre afin de permettre la restauration d’un climat de paix sur le site universitaire ;
4) et enfin invite les étudiants au respect du protocole d’accord du conseil de partenaires signé le 19 décembre 2019.
Fait à Kinshasa, le 6 janvier 2020.
Pour le Comité Exécutif de l’APUKIN,
Pr. BOKOLO Matthieu
Président