Flash

Le communiqué du chef de la police de Kinshasa est repris en boucle sur les radios et télévisions de la capitale : il sera procédé à un ‘’contrôle forcé’’ des véhicules dès le 16 mars prochain. Il ne s’agit pas, précise la police, de s’enquérir de la conformité de la motorisation ou des freins défectueux. Non. La police s’attèlera exclusivement, laisse-t-on entendre, à l’apparence extérieure des engins roulants.

‘’Si Mahomet ne va pas à la montagne, la montagne ira à Mahomet’’, affirme l’adage qui pose la nécessité de pousser jusqu’à son aboutissement, une entreprise vitale entamée, en dépit des embûches qui parsèment le parcours.

Plus d’une année après, la coalition FCC-CACH est appelée à poser des actes responsables. Elle doit, en effet, démontrer qu’elle a été constituée pour sauver la patrie qui, autrefois, à la veille des élections du 30 décembre 2018, était en danger.

Trois semaines déjà que les portes des bureaux de la commune de Ngaliema sont scellées, barricadées à triple tour par un groupe d’individus se réclamant de l’UDPS. Ils ont même hissé le drapeau de leur parti en même temps qu’ils campent, jour et nuit, devant l’immeuble situé à un jet de pierre des bureaux du Président de la République.

La chronique financière demeure dominée – du moins pour ceux qui s’intéressent à la matière – par le contentieux qui oppose le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) à un ancien ministre.

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout