Flash

C’est une affaire de plus dans l’escarcelle de dossiers brûlants parmi ceux qui font tourner au vinaigre l’état des relations au sein de la coalition FCC-CACH.

Des millions ‘’volatilisés’’ ont tellement fait parler d’eux que personne ne peut rester insensible.
Revenu à Kinshasa ce samedi 22 août 2020, après un long séjour au pays de l’Oncle Sam, Martin Fayulu qui se considère toujours comme le Président élu, a tenté, lors de son meeting de N’djili, de tacler les gestionnaires du programme de 100 jours, tels qu’initiés par Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Ronsard Malonda, l’affaire revient sur toutes les lèvres depuis que les Députés de l’Opposition ont décidé ce mercredi 19 août d’ouvrir le feu contre Mabunda. Ils lui préviennent, en effet, qu’ils ne cautionneraient nullement toute démarche tendant à imposer Malonda à la tête de la Centrale Electorale.

Humilié et défenestré, Sony Kafuta crie à la tribalisation de l’Eglise du Réveil au Congo. Il dit être victime d’une main noire orchestrée par ses collègues Pasteurs et autres Hommes de Dieu.

En lieu et place de la loi de la force. Il faut, plutôt, que la force soit à la loi. Tel est le contenu essentiel de ce que doit faire la justice dans un Etat de Droit. Mais, ce n’est pas tout. Car, elle doit également veiller au droit de l’Etat. Arrêter, juger et condamner n’aurait de sens que si, en définitive, les inculpés ou prévenus peuvent, non seulement, encourir des peines sous le contrôle de leurs geôliers mais, surtout, rembourser ce qu’ils ont eu à extraire indûment de l’Etat, alors qu’ils étaient censés agir en son nom ou l’engager dans l’exercice de leurs fonctions.

Les plus lus