Flash

Dans une interview à Jeune Afrique, le très célèbre virologue congolais Dr Muyembe Tamfum avait déclaré que ‘‘confiner Kinshasa est devenu une obligation, toutes les autorités sont désormais d’accord sur ce point. Il s’agit maintenant de savoir quand et comment nous allons procéder. Mais, nous pourrions ne pas nous limiter au confinement de Kinshasa et élargir la mesure à l’ensemble du pays.

«Débout congolais ; Unis dans le sort ; Unis dans l’effort pour l’indépendance ; Dressons nos fronts ; longtemps courbés ; et pour de bon, prenons le plus bel élan, dans la paix… ». Sans aucun doute, l’introduction de l’hymne national de la RDC est très mobilisatrice. Elle pousse à l’action.

La première journée de confinement total de la commune de la Gombe entre bel et bien dans le firmament des scènes insolites qui résument le mieux ce manque de coordination et organisation auquel excellent souvent nos dirigeants politiques. Décidemment, ‘’une bonne organisation’’ est loin d’être congolais.

L’heure est grave ! La situation que traversent la RDC et les autres pays du monde reste tragique. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, il est évident d’affirmer haut et fort que l’économie mondiale est sérieusement secouée par la crise de la pandémie du COVID-19. Au moment où les grandes puissances tentent, tant soi peu, à y faire face, les pays tiers-mondistes, malheureusement, se retrouvent déjà dans une situation économique instable qui frise la catastrophe.

Kinshasa semble reprendre peu à peu ses anciennes et mauvaises habitudes. Malgré le confinement intégral ayant débuté aujourd’hui, rien que dans la commune de la Gombe, l’épicentre du COVID-19, la forte circulation remarquée dans la capitale, après l’annonce du report du confinement total de la ville de Kinshasa devrait, au lieu de provoquer un ‘’ouf’’ de soulagement dans le chef de la population, pousser davantage cette dernière à mettre en pratique des récommandations formulées par des autorités du pays en guise de protection contre cette pandémie meurtière mondiale.

Le Nombre de personnes atteintes de coronavirus ne fait qu’augmenter en RDC. Passant de 81 à 98 cas, selon les statistiques publiées par l’Institut national des recherches biomédicales (INRB), le pire est à craindre.

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout