Flash

BAN2

 

Au cœur de spéculations et d’atermoiement, le temps finit toujours par tout rattraper. Pas plus tard que cette semaine, il vient de démontrer noir sur blanc qu’au nombre d’associés dans l’action du Président Félix Tshisekedi, il existe de profitosituationnistes qui ne cesse de guetter le moment propice pour soutirer du lait et le miel du pouvoir au détriment de congolais, pourtant principaux artisans du sacre du Président Félix Tshisekedi en 2018. Du projet Tshilejelu à l’opération Kinshasa Zéro trou, en passant par les 9èmes jeux de la Francophonie, tout porte à croire que le plus grand problème de la République Démocratique du Congo c’est l’homme congolais en général, sans couleur politique distincte. Autrement dit, le Président de la République a intérêt à ne pas se fier à tous ceux qui rôdent autour lui. Pour emprunter aux mathématiciens, on dirait, Félix Tshisekedi va des équations aux asymptotes jusqu’en 2023. A cette allure, il y a de quoi d’interroger, d’ores et déjà, sur ce que deviendra ce pays dans les jours à venir. Sommes-nous vraiment dirigés ? Où va-t-on ? A qui faire confiance ? Incroyable mais vrai. Des projets, on sait toujours quand ils commencent mais jamais quand ils s’achèvent…Tous régimes confondus. Preuves ? L’état d’avancement des travaux de construction et d’aménagement de sites devant accueillir les athlètes aux 9èmes jeux de la Francophonie prévus au mois d’août prochain à Kinshasa. Sur les 12 immeubles de 7 étages qui devraient être érigés, rien de concret n’est fait depuis le lancement des travaux, au mois d’avril 2021, par le Président Félix Tshisekedi. Selon certaines sources, cette situation fait suite au détournement des fonds alloués. C’est ce qui aurait conduit, d’ailleurs, précisent les mêmes sources, au limogeage du Haut-Représentant du Chef de l’Etat à la Francophonie, Didier Tshiyoyo. Sacrilège ! Le pays se meurt à petit feu. Même les collaborateurs immédiats du Président excellent dans la médiocrité. Le cas Tshilejelu en dit un peu plus et doit interpeller. La RDC a besoin des hommes intègres et sincères pour son décollage. A près de 20 ans au pouvoir, Kabila Joseph est parti sans trouver 15 collaborateurs. Qu’en sera-t-il pour Fatshi ? Halte aux antivaleurs.

La Pros.

Pin It

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout